Baccalauréat : L’heure de vérité

Baccalauréat : L’heure de vérité

L’annonce des résultats du baccalauréat est l’un des moments que les lycéens gardent, pour toujours, gravés dans leur mémoire. Et pour cause, le jour de la révélation des résultats marque un tournant dans leurs vies. Certains réussissent à quitter le lycée, tandis que d’autres sont appelés à retourner à la case départ et tenter leurs chances pour l’année prochaine. Les plus pessimistes d’entre eux abandonnent carrément les études et renoncent à concourir pour décrocher le fameux diplôme vert. Il faut dire que, pour une bonne partie des lycéens, les horizons sont bouchés. Certains se posent, de plus en plus, la question : à quoi sert désormais le baccalauréat ?  
L’année dernière, le taux de réussite aux examens de la session normale a été de 33,62 %. Les statistiques du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique ont révélé que le nombre des admis, à l’issue de cette première session, a été de l’ordre de 70.689 candidats, tous types d’enseignements confondus, soit donc 33,62 % de l’ensemble des candidats. Pour ceux à qui le ministère leur a offert une seconde chance, le taux n’a été que de 41 %. En fait, le nombre des admis à passer la session de rattrapage, du 5 juillet 2004, a été de 85.447 candidats. La classification par catégorie a souligné que le nombre des admis dans le secteur public a été de l’ordre de 66.551 candidats (35 %), sur un total de 188.285 élèves.
Pour cette année scolaire, les examens du baccalauréat se sont déroulés du 9 au 10 juin. Le nombre des candidats pour cette session de juin s’est élevé à 266.105, soit une augmentation de 7,79 % par rapport à la même session de l’année dernière. Pour les épreuves écrites de la session de rattrapage, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique les a programmées du 7 au 9 juillet prochain, pour l’ensemble des sections.
Par ailleurs, la répartition des candidats selon la nature de l’enseignement a révélé que le pourcentage des candidats issus des établissements publics a atteint 76.94% (204.741), contre seulement 1,1% (2.936) pour les établissements privés. Les candidats libres, quant a eux, ont représenté 21.96 %, soit 58.428 lycéens, des candidats en lice pour l’obtention du baccalauréat pour cette année scolaire. Par types d’enseignement, les candidats se sont répartis de cette manière : 245.719 dans l’enseignement général (92,34 %), 7.034 dans l’enseignement originel ( 2,65 %), 9.716 dans la branche des techniques commerciales (3,65%) et 3.636 candidats dans la branche des techniques industrielles (1,36%). À l’heure où nous mettions sous presse, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique n’avait toujours pas communiqué les résultats du baccalauréat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *