Baisse des prix des médicaments au Maroc: Le sprint final de Louardi

Baisse des prix des médicaments au Maroc: Le sprint final de Louardi

Dernière ligne droite avant la mise en œuvre du décret relatif  aux conditions et aux modalités de fixation du prix public de vente des médicaments fabriqués localement ou importés. Le ministre de la santé, Lhoussaine Louardi, vient d’adresser aux professionnels du secteur deux circulaires. La première circulaire  N°39 DMP 00 du 24 mars 2014 vient accompagner la phase transitoire accompagnant la révision globale des prix des spécialités pharmaceutiques tout en  ayant comme cible la disponibilité des médicaments de qualité en quantité suffisante au juste prix.

La circulaire rappelle que les industriels  doivent procéder à l’étiquetage des médicaments issus de toute nouvelle production en «PPV» au plus tard à partir de la date de publication des «PPV» au Bulletin officiel (BO) et  entamer la procédure de réétiquetage de leurs stocks existants.

  Pour leur part, les grossistes répartiteurs seront amenés «à  constituer leurs  stocks de médicaments étiquetés en «PPV»  durant le mois qui suit la date de publication   des «PPV» au BO et ce par le  ré-étiquetage des médicaments du stock existant sous la responsabilité des établissements  pharmaceutiques  détenteurs  de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) et l’achat des médicaments étiquetés en   PPV», indique la circulaire.

  Quant aux pharmaciens d’officine, ceux-ci sont tenus de procéder à la liquidation de leurs stocks  de médicaments étiquetés en «PPM» au fur et à mesure. Ils procéderont à la vente des médicaments avec leur  nouveau prix  public de vente et ce  au plus tard 60 jours après la date de publication au BO. 

La deuxième circulaire n°40 DMP 00 portant modification de la circulaire n°48 du 10 décembre 1998 apporte des précisions sur l’étiquetage. Ainsi, les informations qui figurent dans la notice et l’étiquetage doivent être rédigées en arabe et en français et apparaître de manière très lisible.

Le prix public de vente devra être affiché «sur le conditionnement secondaire sous forme d’un «losange vert» de dimensions de 2,5 cm de largeur et de 1 cm de hauteur avec un contour de 1 à 2 mm. A l’intérieur sera indiquée la mention «PPV» en noir et le prix au format DH de manière visible et lisible utilisant une encre indélébile et de façon à ne couvrir aucune mention légale», note la circulaire .

Pour rappel, le ministère de la santé avait adressé en février dernier une note aux professionnels   pour les informer des prochaines étapes de mise en œuvre du nouveau décret. Au total, 1.000 médicaments devraient voir prochainement  leurs prix baisser. Cette baisse devrait concerner les molécules les plus prescrites et les plus consommées par les malades. Il s’agirait d’antibiotiques, d’antidouleurs et de médicaments pour les pathologies cardio-vasculaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *