Baisse des prix des médicaments : Vers un compromis entre le ministère de la santé et les pharmaciens

Baisse des prix des médicaments : Vers un compromis entre le ministère de la santé et les pharmaciens

La tension s’est apaisée entre le ministre de la santé et les pharmaciens d’officine. Depuis le retrait des  pharmaciens de  la Commission consultative du médicament et des produits de santé (CCMPS), les choses ont évolué. Le deux parties sont ouvertes  au dialogue pour tenter de trouver une solution. Contacté par ALM, Mounir Tadlaoui, secrétaire général de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM), affirme que  «lors de notre réunion mardi dernier avec le ministre de la santé, il  a nommé à notre demande une nouvelle commission. Celle-ci regroupe les pharmaciens (Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, les conseils régionaux des pharmaciens d’officine du Nord et du Sud et FNSPM) et trois représentants du ministère de la santé, à savoir Dr Abdelali Belghiti Alaoui, directeur des hôpitaux, Dr Abdelhakim Zalim et Dr Mohamed Abdelmoumen Mahly, de la division de la pharmacie au ministère de la santé». Cette instance a été créée dans l’objectif de trouver les mesures d’accompagnement nécessaires pour la survie des officines suite à la baisse des prix des médicaments. «Le véritable problème qui se pose aujourd’hui est de faire en sorte de baisser les prix des médicaments tout en maintenant les revenus des pharmaciens», explique M. Tadlaoui. Et d’ajouter : «Nous ne sommes pas contre cette baisse qui facilitera l’accès des médicaments aux citoyens. Cela dit, nous ne souhaitons pas être lésés par cette mesure sachant que le secteur officinal est en crise». Une deuxième réunion a été tenue le même jour en présence de Aziz Adnane, directeur de la CNOPS. «M. Adnane s’est engagé à fermer la pharmacie de la CNOPS à la fin décembre 2012. Nous allons tenir plusieurs réunions avec M. Adnane pour essayer de trouver une solution qui permettra de garantir l’accès aux médicaments pour les assurés de cette caisse». Il n’est pas inutile de préciser à ce sujet que la pharmacie de la CNOPS offre aux patients atteints de maladies lourdes et coûteuses la possibilité d’acheter les médicaments à un prix moins cher que le prix public (PPM) pratiqué dans les pharmacies. La nouvelle  commission se réunira le 3 septembre prochain pour examiner de très près les mesures d’accompagnement qui seront apportées aux pharmaciens.  Rappelons qu’un accord unilatéral a été signé entre le ministère de la santé et  les industriels sur la baisse des prix des médicaments de  plus de 400 médicaments. Dans un communiqué datant du 26 juillet 2012, les pharmaciens  avaient demandé l’annulation immédiate de cet accord et l’ouverture d’un dialogue responsable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *