Baisse du taux de fécondité

Un rapport du comité régional de la population, au titre de 2001, réalisé par la délégation régionale du ministère de la Prévision économique et du Plan montre que le taux de fécondité dans la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer a enregistré une baisse ces dernières années à 1,9 % en milieu urbain et à 1,7 % en milieu rural, soit un taux inférieur à la moyenne nationale qui est de 2,9 %. Ce taux de fécondité, indique le rapport, n’a cessé de baisser au niveau de la région au cours de cette dernière décennie. En milieu urbain, il est passé de 5,6 % en 1982 à 2,5 % en 1994 pour atteindre 1,9 %, selon les données d’une enquête nationale sur le niveau de vie de la population réalisée en 1999.
En milieu rural, ce taux a également enregistré une baisse, passant de 4,1 % en 1982 à 3,6 % en 1994 pour atteindre 1,7 %, selon les mêmes estimations.
La baisse de fécondité enregistrée dans la région est imputée, selon la même source, au recours des femmes aux moyens contraceptifs tant en milieu urbain que rural. En 2001, ce sont quelque44.189 femmes qui ont recouru à ces moyens. L’utilisation de la pilule reste le moyen le plus répandu chez les femmes.
La baisse enregistrée est aussi attribuée au mariage tardif, qui intervient entre 29 et 30 ans chez les hommes, et à plus de 20 ans chez les femmes, en raison notamment de la longévité des études et de contraintes socioprofessionnelles.
S’agissant de la population masculine dans la région, ajoute le rapport, l’on enregistre un taux en baisse, 84,6 % pour 100 femmes, contre 99,5 % en 1982 et 99,8 % en 1994. Dans le périmètre urbain, ce taux est de 88,6 hommes pour 100 femmes alors que dans les zones rurales, il est pratiquement paritaire, 100 hommes pour 100 femmes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *