Belhaj et Asâassi condamnés pour terrorisme

La chambre criminelle (1er degré) de la Cour d’appel de Rabat a condamné, vendredi, Mimoun Belhaj et Abdelhay Asâassi, arrêtés en Syrie et extradés le 1er février dernier vers le Maroc, respectivement à des peines de 2 et de 3 ans de prison ferme. Ainsi, Asaâssi (29 ans, menuisier) a été condamné à une peine de trois ans de prison ferme, alors que Belhaj (34 ans, tailleur) a écopé de 2 ans de prison ferme. Les deux accusés sont poursuivis dans le cadre de la loi antiterroriste pour "constitution d’une bande de malfaiteurs dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes, exercice d’activités au sein d’une association non reconnue, réunion publique sans autorisation, falsification d’un passeport et son utilisation et coups et blessures". 
La police marocaine avait déféré les deux hommes devant un procureur de Rabat dans le cadre du "démantèlement des cellules terroristes appartenant aux groupes religieux extrémistes" au Maroc. Dans son réquisitoire, le procureur a déclaré devant la Cour que Mimoun Belhaj et Abdelhay El Asaâssi avaient des "liens avec des cellules terroristes au Maroc, en Belgique et en Espagne".
Le procureur a rappelé que Mimoun Belhaj est le frère de Youssef Belhaj que les autorités belges ont extradé le 1er avril en Espagne. Il est soupçonné d’être impliqué dans les attentats de Madrid, le 11 mars 2004. Selon les médias espagnols, Youssef Belhadj est soupçonné d’être "Abou Doujanah", porte-parole d’Al-Qaïda en Europe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *