Benabdallah, stratège de la communication arabe

Benabdallah, stratège de la communication arabe

"Le monde arabe, qui a un grand besoin d’améliorer son image à l’étranger, ne peut s’adresser aux autres, et en particulier à l’Occident, que sur la base des valeurs de liberté et de démocratie", a déclaré le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Nabil Benabdallah.
Intervenant samedi au Caire à la réunion extraordinaire des ministres arabes de l’Information, le ministre marocain a souligné que les deux valeurs de liberté et de démocratie "constituent un segment commun avec l’Occident sur lequel on doit se baser pour jeter des ponts de dialogue avec lui".
Pour que la communication arabe réussisse à convaincre, a souligné le ministre, elle doit "se baser sur une approche moderniste et réformiste, mais qui, bien entendu, reste conforme à nos spécificités, à notre patrimoine et à notre réalité arabe évolutive".
M. Benabdallah a rappelé que les derniers sommets arabes ont bien adhéré à une approche tendant à réformer, à moderniser et à revoir plusieurs structures organisationnelles du corps arabe, tant aux niveaux nationaux qu’au niveau collectif arabe. Mais il a souligné la nécessité pour les Arabes de disposer d’un "Plan de communication qui recourt aux moyens de communication modernes et véhicule le contenu et le message que nous voulons transmettre à l’autre".
Pour que la mise en oeuvre d’un tel plan réussisse, a insisté le ministre, elle doit s’appuyer sur les compétences de professionnels de l’information et de la communication. Il s’est ainsi félicité de l’unanimité des délégations à ce sujet, tout en tenant à signaler que certaines actions à entreprendre relèvent du ressort des gouvernements, que ce soit au niveau individuel d’un Etat ou au niveau du monde arabe dans son ensemble.
M. Benabdallah a également appelé à l’implication des communautés arabes vivant à l’étranger dans l’effort de communication recherché. Selon lui, cette contribution est "essentielle" pour la réussite du plan, car la communication officielle directe "a ses limites et le message officiel est souvent mis en doute par certains milieux, notamment les médias". (…)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *