Benamour se lance dans le développement et la solidarité

Benamour se lance dans le développement et la solidarité

Pour accompagner le développement économique et social du pays, un Conseil du développement et de la solidarité (CDS) a été créé sous la présidence de Mohamed Benamour. Cette instance consultative regroupe des personnalités marocaines représentatives, des forces vives de la nation ainsi que certaines personnalités étrangères prestigieuses. Celles-ci contribueront à alimenter les décideurs en réflexions. Ainsi, l’institution s’intéressera aux domaines relatifs au développement économique et social du pays.
Le CDS est une institution apolitique et sans but lucratif. Il exerce ses activités indépendamment de toutes tendances politiques, syndicales, religieuses, ethniques ou linguistiques. Il a pour objet d’apporter sa contribution directe au développement économique et social du pays. Ceci, en soutenant les initiatives de toute nature s’inscrivant dans cette perspective. Notamment celles susceptibles de provoquer le plus fort effet de levier social et économique dans leur environnement et d’une manière générale d’initier ou de participer à toute activité se rapportant directement ou indirectement à ce développement. Et ce, afin de faire converger les efforts publics et privés et en rendant lisibles les objectifs à travers une planification concertée avec les acteurs nationaux et internationaux. Par ailleurs, le CDS est composé de chefs d’entreprises, artisans, représentants de plusieurs secteurs, des professions libérales, représentants des associations sociales, ONG, personnalités qualifiées, intellectuels, artistes, cadres, journalistes, universitaires, personnalités représentatives des MRE et des personnalités étrangères, ou autres personnes désignées pour leur contribution à la modernité et au rayonnement du pays. Ainsi, le CDS se compose de membres fondateurs, actifs et honoraires.
Quant aux ressources du CDS, elles se composent des subventions et des dons publics ou privés, nationaux ou internationaux. Elles proviennent aussi des participations, subventions et versements de toute nature des membres fondateurs actifs et honoraires. Comme elles peuvent être constituées de dons en nature, de redevances ou de rémunérations provenant de tous contrats ou conventions, dont notamment les contrats de sponsoring. Pour sa part, le Conseil d’administration de cette institution est présidé par le président du CDS. Celui-ci est désigné la première fois par l’assemblée générale constitutive pour un mandat de trois ans renouvelables une fois. En outre et sur décision du Conseil d’administration, il peut être institué au sein du CDS des commissions  spécialisées dont les modalités de création, les attributions ainsi que les conditions de leurs délibérations sont précisées par le règlement intérieur du CDS.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *