Benmansour : « L’AMO a pris du retard »

Benmansour : « L’AMO a pris du retard »

ALM : Prévue pour août prochain, la mise en place de l’Assurance-maladie obligatoire (AMO) pourrait être ajournée. Pourquoi ?   
Saâd Benmansour : En tant que président de l’Alliance nationale médicale et santé libérale, mais aussi en tant que citoyen marocain, je pense que la couverture médicale généralisée ne sera pas prête pour août prochain. Et pour cause, l’Agence nationale d’assurance-maladie (ANAM) n’a pas encore vu le jour. Il faut préciser que l’ANAM devait être opérationnelle depuis l’année dernière, et ce sous la tutelle de la Primature. Comment peut-on alors s’attendre à une couverture médicale généralisée pour cette date fixée par le gouvernement, si l’organisation chargée de ce dossier n’existe toujours pas ? On note également l’absence de projets de lois de réformes de l’Ordre des médecins, des pharmaciens et même des professionnels du paramédical.

Que proposez-vous donc pour accélérer la mise en place de l’assurance-maladie obligatoire ?
Vous savez, l’Agence nationale d’assurance maladie n’a même pas de locaux. Et pour ne pas perdre davantage de temps, je pense qu’il faut utiliser tout simplement les bâtisses des collectivités locales. Cette affaire concerne l’ensemble des citoyens, c’est pour cela qu’il faut mobiliser l’ensemble des acteurs de la société. D’ailleurs, les collectivités locales couvrent tout le territoire national. De ce fait, il sera plus facile de toucher les bénéficiaires de cette couverture médicale généralisée tant attendue.

Mais il n’y a pas que les locaux qui manquent…
Effectivement ! Les structures de base sont aussi encore inexistantes. La mise œuvre de ce code de couverture médicale généralisée est loin d’être une sinécure. Il faut penser à la gestion réelle des dossiers des malades, à la hiérarchisation des citoyens, aux tarifications, aux prélèvements, aux remboursements…Il faut également voir le degré de la préparation de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) concernat ce changement. Nous sommes en face de nombreux signes qui prouvent tous que la mise en place d’une telle couverture est fortement probable pour le mois d’août prochain.  

La couverture médicale généralisée comprend deux volets…  
Exactement, la couverture médicale généralisée englobe l’assurance-maladie obligatoire (AMO) et le Régime d’assistance médicale aux économiquement démunis, (RAMED). L’AMO concerne les employés, tandis que le RAMED s’occupera du reste, c’est-à-dire, près de 70 % de la population. Puisque l’Agence nationale d’assurance-maladie n’existe toujours pas, nous ne savons pas encore comment la gestion de ces dossiers s’effectuera sur le terrain.   

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *