Boujdour: 145 vendeurs ambulants sortis de l’informel

Boujdour: 145 vendeurs ambulants sortis de l’informel

Dans le but de lutter contre l’informel et l’occupation du domaine public par les marchands ambulants, un ambitieux programme est lancé au niveau de la ville de Boujdour, et qui touchera 145 vendeurs ambulants.


Les vendeurs ambulants de la province de Boujdour viennent de bénéficier d’un programme de réhabilitation pour garantir à cette catégorie sociale des revenus stables, améliorer leurs conditions de vie et préserver leur dignité. Ce programme pionnier au niveau des provinces du Sud rentre dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain contre une enveloppe de plus de 2,66 millions DH dont 2,37 millions DH sur fonds propres de l’INDH. Il devra bénéficier à 145 vendeurs qui vont pouvoir exercer leur métier en toute légalité. Ces derniers se répartissent entre sept associations qui représentent divers commerces, notamment la vente des fruits et légumes, poissons, et fast-food.

La division de l’Action sociale au sein de la province de Boujdour s’est chargée de classer tous les marchands ambulants par catégorie et de leur trouver des emplacements pour qu’ils puissent vendre leurs marchandises sans enfreindre la loi.  Elle sera également chargée d’assurer, de façon permanente, la gestion des sites d’accueil (entretien, sécurité, collecte des redevances, animation).

Cette initiative vient mettre fin à ce phénomène qui a pris de l’ampleur à  Boujdour comme ailleurs. En effet, les marchands ambulants occupent en permanence l’espace public, ne laissant aucun passage pour la circulation automobile et piétonne, notamment au niveau des quartiers populaires, le port, et devant toutes les mosquées de la ville.
Ainsi, ce programme permettra aux commerçants ambulants d’avoir une situation stable, une clientèle à fidéliser, et deviendront un élément dynamique capable de créer de la richesse, et au lieu de perturber l’espace urbain devenir un élément de son embellissement.
La cérémonie de lancement de ce programme qui s’est déroulée récemment a été présidée par  le gouverneur de la province de Boujdour Laârbi Touijer, le président du conseil municipal Abdelaziz Abba, les chefs des services extérieurs, les élus locaux, les chefs des tribus sahraouies, et des représentants du tissu associatif.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *