Bouknadel : une belle renaissance

SAR la Princesse Lalla Hasna, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a présidé, mercredi, la cérémonie de réouverture au public des Jardins exotiques de Bouknadel (nord de Rabat). Des explications ont été données, à cette occasion, à SAR la Princesse Lalla  Hasna sur les travaux de restauration réalisés aux Jardins exotiques depuis 2002. Par la suite, Son Altesse Royale a dévoilé la plaque commémorant la réouverture de ce site unique au Maroc, fondé en 1951 par l’ingénieur horticole  français, Marcel François, et fréquenté par les habitants des villes de Rabat, de Salé et de Kénitra. Son Altesse Royale a, par la suite, visité le café Maure, les jardins du Congo où l’on trouve "des caractéristiques typiques de l’Afrique comme les totems fixés verticalement le long de bambous et une case se trouvant sur une butte, avec un toit de chaume, des parois faites de bambous tressés et un escalier pour y accéder". Des explications ont été données à SAR la Princesse Lalla Hasna sur la volière qui abrite diverses espèces d’oiseaux, dont des flamands roses et quelques espèces d’origine tropicale.
SAR la Princesse Lalla Hasna a aussi visité le labyrinthe, le jardin des Antilles, du Brésil et le Vivarium où évoluent des serpents, des lézards, des tortues et des scorpions, avant de se rendre à la maison de Marcel François transformée en musée en hommage à cet amoureux de la nature.  Avant de quitter les Jardins exotiques, SAR la Princesse Lalla Hasna a signé le livre d’or s’inscrit dans le cadre du "pari vert", initié par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, s’élève à 12 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *