Bourses l’Oréal-Unesco 2009 : cinq étudiantes marocaines bénéficiaires

Bourses l’Oréal-Unesco 2009 : cinq étudiantes marocaines bénéficiaires

Le monde a besoin de la science et la science a besoin des femmes. Tel est le credo de l’UNESCO et de l’Oréal qui ont organisé, jeudi 3 décembre à Rabat, la cérémonie de remise des bourses l’Oréal- UNESCO « pour les femmes et la science». A cette occasion, Mina El Mghari, secrétaire générale de la commission nationale marocaine de l’UNESCO a affirmé : «Ce programme ambitionne d’encourager les jeunes femmes à faire de la recherche dans le domaine de la science».
Cette année, ce programme a profité à cinq chercheuses qui ont été sélectionnées par un jury éminent. Il s’agit de Fatima Azzahra Lahlou qui a traité de la caractérisation biochimique et moléculaire du glucose 6 phosphate déshydrogénase et son influence dans les anomalies métaboliques causées par les phénomènes d’oxydation. La deuxième boursière, Salama El Fatehi, a abordé l’évaluation des ressources génétiques de cultures traditionnelles de légumineuses en raréfaction au Maroc : la vesce « Vicia ervilia » et la gesse « Lathyrus sativus ». Zineb Hakkou, troisième boursière du programme, a entamé une recherche sur les nouvelles substances à effet antihypertenseur. Elle étudie principalement l’effet antihypertenseur d’Urtica dioica et d’Inula viscosa. Pour sa part, Fatine Hadrya, la quatrième boursière, a dressé le profil épidémiologique des intoxications alimentaires au Maroc de 1992 à 2007. Quant à la cinquième boursière, Latifa Joulami, elle s’intéresse aux interactions entre la macrofaune benthique et les limicoles dans un écosystème lagunaire : la lagune de Sidi Moussa (El Jadida). Chacune d’entre elles a reçu une bourse d’un montant de 50.000 DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *