Bouteflika continue à distiller sa haine

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a réaffirmé lundi le soutien de l’Algérie à l’autodétermination du Sahara occidental que se disputent depuis 1975 le Maroc et le mouvement indépendantiste du Polisario. "L’Algérie fidèle à son histoire continuera à assumer ses responsabilités afin que prévale le règlement dicté par la légalité internationale et consacrant le droit à l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental", a affirmé M. Bouteflika dans une lettre au chef du Polisario Mohamed Abdelaziz à l’occasion du trentième anniversaire de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).
 "C’est par fidélité envers sa propre histoire et mue par sa foi inébranlable dans un idéal maghrébin (…) que l’Algérie a pris le parti de se solidariser avec le peuple sahraoui", poursuit M. Bouteflika qui souligne que l’autodétermination est un "paramètre fondamental et incontournable pour une solution(…).
 Enfin le président algérien écrit que la célébration du 30e anniversaire de la RASD, autoproclamée le 27 février 1976, a lieu dans un contexte "caractérisé par les succès enregistrés par la diplomatie sahraouie, qui ont élargi l’audience internationale de la République Arabe Sahraoui Démocratique et renouvelé les élans de solidarité avec son peuple".
Des festivités se déroulent depuis samedi, en présence de délégations de plusieurs pays, dans les camps de réfugiés sahraouis de Tindouf (sud-ouest) et la localité de Tifariti en "territoires libérés" qualifiés par Rabat de "zone tampon", entre le mur de défense érigé par le Maroc dans les années 1980 pour se protéger des incursions du Polisario et la frontière algérienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *