Bouzoubaâ veut consolider la coopération avec l’USAID

Le bilan de la coopération entre le Maroc et l’Agence des Etats-Unis pour le Développement international (USAID), particulièrement dans le domaine des tribunaux de commerce, a été au centre des entretiens, mardi à Rabat, du ministre de la Justice avec la directrice de l’USAID-Maroc, Mme Monica Olson-Stein. La modernisation effectué au sein des tribunaux de commerce marocains et qui s’inscrit dans le cadre du programme de coopération avec l’USAID a été au centre des discussions. Ceci vient en réponse à la signature de l’accord de partenariat en 2000. En effet, le ministère de la Justice avait signé un accord de partenariat avec l’USAID en cette date, d’une enveloppe de 3,2 millions de dollars, portant sur la modernisation des tribunaux de commerce d’Agadir et de Marrakech ainsi que de la Cour d’appel de la ville ocre. Le ministre a précisé en cette occasion que son département organise durant le mois d’avril prochain une journée d’étude pour évaluer cette expérience et annoncer d’autres initiatives de coopération entre les deux parties.
Le programme de coopération avec l’agence s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’accord de libre-échange avec les Etats-Unis, notamment sur le volet juridique, dans l’objectif de garantir les intérêts des hommes d’affaires des deux pays, a dit le ministre.
De son côté, la directrice de l’USAID-Maroc a exprimé la volonté de l’agence américaine de mettre en oeuvre de nouveaux programmes de coopération avec le Maroc dans le but de renforcer le cadre général de l’accord de libre-échange entre les deux pays.
La responsable américaine a également mis l’accent sur l’importance des sessions de formation et l’échange de visites entre les délégations des deux pays pour prospecter de nouveaux champs de coopération.
Rappelons que dans la coopération entre le ministère de la Justice et l’USAID a permi l’atteinte de différents objectifs notamment en matière de formation des magistrats. La formation concerne aussi les fonctionnaires en matière d’informatique et de commerce. Ceci permettra l’amélioration du rendement des tribunaux commerciaux à travers la gestion informatique des procédures, du registre du commerce et de la sauvegarde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *