Bronzer malin

Combien d’entre nous ont eu la mauvaise surprise de voir leur halo doré virer au rouge cramoisi après quelques séances de bronzette ? combien ne se sont pas retrouvés avec la peau qui pèle, parfois brûlée et les yeux rougis alors qu’ils ne faisaient que se promener sous le soleil ?
Eh oui, nous ne le répéterons jamais assez, le soleil, ce si bon ami, peut nous causer bien des soucis si nous ne respectons pas certaines consignes de protection. Pour profiter du soleil sans risque, il faut appliquer les règles de base de protection : éviter de s’exposer au soleil entre midi et 16h où le risque d’exposition est particulièrement dangereux, penser à porter des vêtements couvrants, sans oublier de se coiffer d’un chapeau sous un soleil ardent, le port de lunettes est aussi recommandé : les yeux sont très sensibles aux rayons du soleil. Enfin, se tartiner généreusement de crème solaire même à l’ombre d’un parasol pour parer aux éventuels rayonnements dus à la réverbération.
En ce qui concerne les crèmes solaires, optez pour un IP (indice de protection) 25 pour toute la famille. Dans des conditions extrêmes, n’hésitez pas à choisir un IP de l’ordre de 40 : plus l’indice est élevé, plus le produit est efficace. Une peau naturellement bronzée peut se contenter d’un IP de l’ordre de 15, le bronzage est un bouclier naturel qui agit comme une crème solaire d’indice 10, vous pouvez alors diminuer l’indice de votre crème au fur et à mesure que vous bronzez. L’idéal serait de disposer de deux niveaux de protection en respectant bien évidemment la nature de votre peau. Ainsi, les peaux à tendance grasse choisiront plutôt un produit peu gras, comme les huiles «sèches» à base de silicone. Si la peau est plutôt sèche, un produit anti-déshydratant est vivement conseillé. Dans tous les cas, utilisez un écran solaire à protection très élevée pendant les premiers jours, puis un écran à protection moyenne pour le reste du séjour.
Il faut appliquer le produit avant l’exposition, et de la manière la plus homogène possible. L’application doit être renouvelée toutes les deux heures et après chaque baignade, surtout chez les enfants. Des données scientifiques ont montré que les coups de soleil pris pendant l’enfance favorisent l’apparition du mélanome malin à l’age adulte, ce mélanome peut devenir un cancer incurable lorsqu’il est diagnostiqué tardivement.
Pour ceux qui rechignent à l’usage des crèmes, compenser par une bonne alimentation : il existe un lien bien évident entre le régime alimentaire et le degré de vieillissement de la peau provoqué par le soleil. Les personnes qui consomment plus de fruits, de légumes, de légumineuses, d’huile d’olive, de noix, ont une peau plus souple, moins ridée que celles qui sont attirées par le beurre, la viande rouge et les sucreries.
N’oubliez pas que les amandes, les abricots et les carottes favorisent le bronzage, et que les pommes, le persil et le kiwi aident à chasser les toxines. Pour se faire une belle peau l’avocat est votre meilleur allié. On vous aura tout dit, un homme averti en vaut deux, pour éviter de doubler les risques d’exposition vous savez ce qu’il vous reste à faire. À bon entendeur.

• Fatima Zahra Hamil

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *