Btissam Lazraq, le choix de l’emploi

Btissam Lazraq, le choix de l’emploi

Pour Btissam Lazraq, la recherche d’un emploi est un métier.  Cette jeune femme travaille à l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) en tant que conseillère en emploi. Chercher des postes, prospecter les marchés, conseiller les professionnels, orienter les demandeurs d’emplois…Mme Lazrak passe ses journées à comparer la liste des offres avec celle des demandes. «Etre une conseillère en emploi est un métier qui demande beaucoup de patience. On est en contact presque permanent avec les sociétés pour mieux comprendre leurs demandes et leurs exigences en matière de ressources humaines. Côté demandeurs d’emplois, notre action est axée sur le conseil, l’accompagnement et le suivi», annonce-t-elle.  Depuis septembre 2001, cette diplômée en sciences économiques à l’Université Mohammed V de Rabat évolue au sein de cet établissement. Pour ce métier assez spécial, Mme Lazraq est également membre du comité Développement de la formation universitaire de l’Université Hassan II. «Aider à résoudre des problèmes à finalité professionnelle, aider les personnes à effectuer des choix et à prendre des décisions raisonnées. Mobiliser des techniques ou solliciter des services et des partenaires dans les domaines de l’évaluation, l’orientation, la formation, l’emploi…» C’est en ces termes que cette femme dynamique définit son métier. Et d’ajouter : «Effectuer des entretiens individuels ou animer des actions collectives. On peut même viser sur un public particulier. Selon les cas, on peut animer ou encadrer une petite équipe et exercer des responsabilités hiérarchiques ou fonctionnelles». Et c’est bel et bien dans l’animation des manifestations et autres rencontres que Mme Lazraq préfère continuer sa carrière. Tout dernièrement, lors de la troisième édition du Salon des centres d’appels, à Casablanca, l’ANAPEC avait son stand auprès des grands opérateurs. «Nous tentons d’être présents dans la totalité de ce genre d’événements. Cela nous permettra d’entrer en contact direct avec le marché de l’emploi», lance-t-elle. Aujourd’hui, elle se penche, avec les autres départements de l’ANAPEC notamment celui de la communication, sur les préparatifs des journées portes ouvertes de cet établissement prévues très prochainement. Une autre mission pour elle et ses collègues à la recherche des emplois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *