Cadrage : Confiance

Cadrage : Confiance

Si elle ne constitue pas vraiment une première, l’idée de lancer un baromètre sur notre site Web n’en a pas moins été un révélateur de l’idée que se font nos lecteurs de la scène politique et de ses acteurs. Ceux-ci, d’ailleurs, n’ont pas été insensibles à ce «scrutin» d’un genre nouveau et se sont vite «adaptés» aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).
Preuve en est qu’ils sont les premiers à consulter –ou à faire consulter – notre site par de tierces personnes plus au fait de la technologie. Au fur et à mesure que les résultats tombaient, les réactions s’enchaînaient en cascade, soit au téléphone, soit par e-mail, soit encore par courrier. Un véritable déluge. A croire que nous avions levé un gros lièvre en nous penchant sur cette histoire de popularité de nos hommes politiques. Un engouement insoupçonné a été perceptible dès les premières heures ayant suivi l’activation de notre baromètre. Ainsi, valeur jeudi à 16h30, Abbas El Fassi caracolait en tête des membres du gouvernement, avec 390 points, suivi de Mustapha Mansouri, avec 99 points et Ahmed Taoufiq Hjira (74 points). Viennent ensuite Mohamed Elyazghi 54 points, Mohamed Aujjar (49 points), Adil Douiri (38 points), Driss Jettou (30 points), Mohamed El Gahs (14 points), Taïeb Fassi-Fihri (13 points) et Mustapha Sahel (12 points).
Des hommes politiques dont les noms reviennent assez souvent dans les médias écrits et audiovisuels. Voilà pour ce qui est des dix premiers au classement provisoire du baromètre de confiance initié par ALM.
Des résultats qui, malgré toutes les mesures de précaution qu’ils requièrent pour leur interprétation, n’en sont pas moins révélateurs et d’une tendance et d’un état d’esprit nouveaux. Même si certains peuvent sembler avoir été «dopés» par des élans de sympathie bien partisane, il est clair que nous sommes en face d’une nouvelle posture pour ce qui est de la mesure de la popularité et des moyens d’apporter les corrections nécessaires pour l’améliorer. Et, à cet égard, il n’est pas inintéressant de voir quelquefois des variations sensibles trahissant le souci des internautes de voir leurs protégés rester dans le «top-ten».
De même, de nouveaux utilisateurs de notre site Web votent et quelquefois à partir de l’étranger. Manière pour eux de rester en contact avec l’actualité du pays et avec les hommes qui la font. Mais aussi de toucher de près à l’indice de satisfaction et de confiance dont les membres du gouveernement jouissent auprès de leurs électeurs virtuels. Le baromètre de confiance : un nouvel outil interactif mis à la disposition des hommes qui font la Une et de Monsieur Tout le monde. Utile.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *