Cadrage : Proximité

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a nommé, hier, plusieurs walis, directeurs centraux et gouverneurs. Le mouvement du personnel d’autorité a touché la plupart des régions, préfectures et provinces du Royaume. Il a concerné aussi plusieurs directions à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur.
L’ensemble de ces nominations réaffirment la volonté royale de conférer à l’administration territoriale, outre son rôle dans la gestion des affaires administratives locales, une mission socio-économique ayant pour priorité d’améliorer les conditions de vie des citoyens. L’administration territoriale est ainsi investie de la mission de développement économique et de mise à niveau de la situation sociale des habitants.
Certes, ces nominations s’inscrivent dans le cadre des mouvements périodiques du personnel d’autorité. Mais, il est certain que ce mouvement du personnel d’autorité s’aligne sur la nouvelle dynamique socio-économique impulsée par SM le Roi Mohammed VI dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
La mise en œuvre de cette initiative qui a été lancée par le Souverain, le 18 mai dernier, nécessite l’association des efforts de tous les départements administratifs de l’Etat sans oublier qu’il s’agit d’un programme de développement qui sera élaboré en concertation avec les autorités élues et les acteurs de la société civile.   
Il est donc clair que la réalisation des projets de développement tracés par Sa Majesté le Roi dans le cadre de l’INDH nécessite une grande coordination entre tous ces partenaires. Or, la vocation et les prérogatives de l’administration territoriale sont justement celles d’assurer, au niveau local, la coordination entre toutes les délégations régionales des départements ministériels ainsi que la tutelle des autorités locales élues. 
Ainsi, les nominations des différents walis, directeurs centraux et gouverneurs s’inscrivent dans le cadre de la préparation de l’élaboration du programme général de l’Initiative nationale pour le développement humain dont la présentation au Souverain devrait avoir lieu en septembre prochain et sa mise en application par la suite. Les nouveaux walis et gouverneurs auront donc pour mission d’œuvrer pour l’optimisation des différents projets d’urbanisation et de mise à niveau socio-économique des différentes régions du Royaume.
D’ailleurs, SM le Roi Mohammed VI a insisté sur cet aspect à l’occasion de ces nominations en recommandant aux walis et aux gouverneurs d’"être à l’écoute des populations et de garantir un suivi optimal des grands projets en cours".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *