«Camp les Ailes»: World Friends Korea fait escale à Azrou

«Camp les Ailes»: World Friends Korea  fait escale à Azrou

Sous le nom de «World friends Korea» et à l’initiative de l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), ces volontaires sont allés à la rencontre des écoliers du village de Ben Smime dans la région d’Azrou et ce, du 27 au 29 juillet 2015.

Cette neuvième édition de «Camp les Ailes», les World Friends Korea ont décidé de la consacrer aux élèves d’une école primaire dans le milieu rural. Il s’agit de l’école Aarich dans la région d’Azrou. Dix-huit volontaires coréens et quatre autres de nationalité marocaine ont de ce fait passé trois jours au chevet des jeunes écoliers ainsi que leurs parents afin de les sensibiliser à l’importance de la santé, de la coopération et surtout de l’éducation. Ces zones étant, en effet, plus favorables à l’abandon scolaire.

Les activités telles celles offertes par Koica, qu’elles soient ludiques, culturelles ou créatives ne sont pas sans favoriser l’épanouissement, l’éveil et l’esprit créatif des enfants. Tel exprimé par les porteurs de ce projet qui se poursuit depuis 2009, ce serait dans cet esprit de partage que le Camp les Ailes encourage les enfants à s’ouvrir plus sur d’autres cultures étrangères. Autrement dit, cette approche ludique fait découvrir grâce aux échanges «la culture coréenne et offre aux volontaires coréens, à leur tour, l’occasion de découvrir de belles régions du Maroc, et de nouveaux aspects de la culture du train de vie local», précise-t-on auprès de l’Agence coréenne.
Outre le partage des valeurs d’ouverture et la sensibilisation des enfants du milieu rural marocain, cet évènement se veut être une plate-forme de rencontres entre bénévoles marocains et coréens. Il s’agit d’un échange sur «plusieurs sujets en vue d’encourager l’ouverture d’esprit et le développement d’une communauté unie», précise la même source. A noter dans ce sens que cette année, Camp les Ailes a vu la participation de trois étudiantes de la langue coréenne dont deux appartiennent à la faculté des sciences économiques juridiques et sociales de Salé et une à la faculté des lettres et des sciences humaines Aïn Chock à Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *