Campagne de formation au profit des femmes candidates

Campagne de formation au profit des femmes candidates

 

L’IRI et le NDI ont lancé, samedi 21 mars, à Rabat, un programme de formation au profit des femmes candidates potentielles aux élections communales. Le programme est financé par le département d’Etat américain à travers le programme MEPI (Middle East Partnership Initiative). Cette initiative vise, selon ses auteurs, à soutenir les efforts déployés par le Maroc en matière de promotion de la représentativité féminine au sein des conseils locaux. «Le Maroc ne peut plus se permettre aujourd’hui d’avoir que deux ou trois femmes qui sont présidentes de communes. Essayons au moins d’arriver à cet objectif de 12%. Mais nous voulons également assurer que dans les 1500 communes, qu’il y ait au moins 160 communes présidées par des femmes», a déclaré Nouzha Skalli, ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, à l’occasion de l’ouverture de la journée inaugurale du programme. La campagne de formation de l’IRI et du NDI ambitionne d’aider les femmes qui vont présenter leurs candidatures aux élections locales afin d’améliorer leur capacité en politique publique et en matière de sensibilisation des électeurs. «J’espère que les femmes vont saisir cette opportunité et se feront entendre, soit en tant que candidates ou en tant qu’électrices, de telle sorte que si quelqu’un en vient à demander si vous connaissez votre place, vous diriez oui, ma place est partout», a déclaré Robert P. Jackson chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis à Rabat. La formation fournie par l’IRI et le NDI est prévue pour les nouvelles femmes candidates ainsi que pour les femmes qui se sont déjà portées candidates aux élections. «C’est une opportunité historique pour le NDI et Femmes pour Femmes que de pouvoir porter assistance aux femmes dans le Maroc. Le NDI est très heureux de faire partie de cet effort pour aider ces femmes à réussir aux élections», a déclaré Felix Ulloa, directeur résident du NDI au Maroc. Le programme consistera en 40 formations en tout, qui seront menées à travers le pays, dans les grandes villes comme dans les régions éloignées. Les deux ONGs organiseront des séances de formation au profit des formateurs marocains qui vont par la suite préparer les candidates potentielles. Les formations seront dispensées en langues arabe et tamazighte selon les spécificités de chaque région. L’IRI et le NDI ont organisé leurs efforts géographiquement afin de maximiser l’impact du programme. Le NDI qui a travaillé avec son partenaire associatif Femmes pour Femmes à la préparation de sessions de formation, va conduire des formations dans les régions du sud du Maroc. L’IRI pour sa part travaillera avec les femmes dans les régions du nord. «Nous nous sommes engagés à nous assurer que les femmes auront tous les outils dont elles auront besoin pour réussir dans les prochaines élections locales. C’est un honneur d’être  capable de travailler avec autant de Marocaines remarquables lors de ce projet»,  a précisé Jamie Tronnes, directrice résidente pour l’IRI au Maroc. L’IRI et le NDI sont des organisations non-gouvernementales non partisanes et à but non lucratif, dédiées à l’avancement de la démocratie autour du monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *