Campagne de lutte contre la cataracte à Taza

La province de Taza et la Délégation médicale de Taza ont organisé, du 27 février au 3 mars à l’hôpital Ibn Baja de Taza, en partenariat avec le ministère de la Santé publique et la Fondation Hassan II d’ophtamologie une opération médico-chirurgicale de lutte contre la cataracte.
Vendredi, le ministre de la Santé Thami El Khyari s’est enquis du déroulement de l’opération en question et procédé à la remise d’un important lot d’équipements médicaux à hôpital Ibn Baja. Le lot d’équipement s’articule sur un appareil d’échographie coûtant 195.532 dirhams et un appareil laser photorégulateur portable coûtant 401.000 dirhams. De même, en juin prochain, d’autres équipements médicaux seront livrés aux hôpitaux de la province dont notamment un scanner pour l’hôpital Ibn Baja, une radio mobile pour l’hôpital d’Aknoul et du matériel de laboratoire pour Guercif.
L’opération médico-chirurgicale de lutte contre la cataracte, qui s’inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre la cécité, a pour objectifs le traitement de 300 patients atteints de cataracte avec mise en place d’implants intraoculaires, l’éducation sanitaire et sensibilisation de la population et la formation continue du personnel médical et paramédical. La réalisation de l’opération, dont budget de l’ordre de 360.000 dirhams dont 250.000 dirhams du programme national de lutte contre la cataracte, 40.000 dirhams de la Fondation Hassan II d’ophtamologie, 40.000 dirhams de la délégation du ministère de la Santé à Taza et 30.000 dirhams du conseil provincial de l’action sociale et culturelle de Taza, a nécessité la mobilisation, en plus de moyens techniques, d’une équipe médicale constituée de 12 médecins ophtalmologistes dont dix venus de Rabat, d’un médecin anesthésiste et une équipe para-médicale composée de 5 instrumentalistes, un opticien, 20 infirmiers et 20 aides-soignants.
A cette occasion, le délégué de la Santé à Taza, M. Mâazouz a fait un exposé sur le programme des travaux d’aménagement des hôpitaux avec la création, déjà, d’un service de diabétologie à l’hôpital Ibn Rochd à Taza et le planning des projets de construction de centres urbains de santé et de dispensaires ruraux, notamment au quartier Louajriyine à Taza-El Jadida, à Oued Broum Meskrienne, à Sidi Ali Bourakba en plus d’une polyclinique à Guercif. Et d’ajouter que trois autres projets de construction de centres de santé à Taza El Jadida, à Guercif et à Boured seront financés en partenariat entre le ministère de la Santé et l’Agence pour la Promotion et le Développement économique et social des préfectures et provinces du Nord (APDN).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *