Campagne de propreté à Sidi Moumen

Une campagne de propreté a été lancée dimanche par une association de jeunes dans le quartier Sidi Moumen, devenu très réputé depuis l’arrestation dans ses bidonvilles de plusieurs personnes impliquées, directement ou indirectement, dans les attentats-suicide ayant secoué la capitale économique le vendredi 16 mai. L’association «El Ouarda», qui a mobilisé tous les jeunes et les adultes du quartier, a pu, avec les moyens de bord, balayer tous les points noirs qui abondaient dans les différentes rues et les amoncellements de détritus qui jonchaient les ruelles du quartier. Cette initiative a permis également aux jeunes de se retrouver ensemble et de débattre des problèmes de leur quartier. « Cette action nous a permis d’être ensemble, main dans la main, pour sauver notre quartier et le nettoyer des ordures qui dégageaient des odeurs nauséabondes agressant l’odorat des habitants. En réalité, cette opération devrait être une action de tous les jours, un réflexe, un comportement de tous les habitats du quartier. De la sorte on pourrait mettre un terme à l’insalubrité qui sévit dans ces lieux depuis longtemps », affirme un jeune du quartier.
L’opération est de nature à sensibiliser les habitants à entretenir et améliorer de façon permanente la propreté de leur quartier. Pour la réussite de cette opération, la commune de Sidi Moumen a mis à la disposition des organisateurs toute la logistique qu’il fallait, engins, bulldozers, brouettes, etc. «La commune soutient toutes les associations qui oeuvrent pour le bien du quartier. Elle met à leur disposition tout ce qu’elles demandent à condition que les actions programmées ne doivent pas être exploitées à des fins autres que le bien-être du quartier. Dimanche, par exemple, les membres de l’association “El Ouarda” ont été soutenus par les services de la commune pour assurer la réussite de l’opération», souligne le président de la commune Ahmed Brija. Il faut dire que ces campagnes de propreté permettent la sensibilisation des habitants des quartiers pour l’entretien quotidien de la propreté des lieux. Des actions similaires ont été également entreprises dans d’autres quartiers de la wilaya du Grand Casablanca. Ainsi l’association Al Mostakbal, à Derb Soltane, l’association Chabab Ben Abid à Dar Bouâazza et l’initiative urbaine à Hay Mohammadi, adhérées au réseau maillage Maroc, avaient organisé, à leur tour, des campagnes de sensibilisation à la propreté. L’objectif est de permettre aux jeunes de rompre avec l’oisiveté, le désœuvrement et de prendre entre leurs mains l’avenir de leurs quartiers. Si dans toutes les villes du royaume, des associations entreprennent des actions pareilles, nos quartiers seraient propres. Et les enfants grandiront dans des espaces salubres et sains. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *