Campagne «Zéro Mika»: Quels substituts aux sacs en plastique ?

Campagne «Zéro Mika»: Quels substituts aux sacs en plastique ?

Le guide des alternatives présente l’ensemble des alternatives que nous avons à disposition que l’on soit commerçant ou consommateur. Son lancement est prévu dans les prochains jours. Il sera également décliné en affichettes destinées aux grandes surfaces, épiceries et autres commerces de proximité.

La sensibilation autour de le campagne «Zéro Mika» continue. Lancée à la veille de l’entrée en vigueur de la loi 77-15 interdisant la fabrication des sachets en plastique, leur importation, leur commercialisation et leur utilisation, cette campagne entend sensibiliser les citoyens aux conséquences lourdes de l’usage de ces sacs, tout en leur offrant des alternatives. Détails.
La Coalition marocaine pour la justice climatique (CMJC) a lancé, il y a quelque temps, l’opération Zéro Mika afin d’inciter à un changement d’habitudes chez les citoyens. Aujourd’hui, la CMJC  passe à une autre vitesse et diffuse une série de 20 capsules à la télévision et sur le Web. Elle offre également un guide téléchargeable pour le grand public et entend mettre des affichettes à la disposition des commerçants pour bientôt.

«La CMJC exhorte les citoyens à utiliser des alternatives aux sachets en plastique», précise la coalition. Pour ce faire, elle présente des outils viables, pratiques, censés remplacer le sachet en plastique. «Le guide des alternatives présente l’ensemble des alternatives que nous avons à disposition que l’on soit commerçant ou consommateur. Son lancement est prévu dans les prochains jours. Il sera également décliné en affichettes destinées aux grandes surfaces, épiceries et autres commerces de proximité, proposant une alternative aux sachets en plastique pour les situations rencontrées chez chaque type de commerçant», précise la même source.

En effet, les milliards de sachets utilisés annuellement constituent un réel danger pour la santé, pour les adultes comme pour les enfants. «La série de capsules diffusées à la télévision et sur le Web, depuis le 12 juin 2016, présente chaque jour, à travers un témoignage, les méfaits du sachet en plastique sur la santé et sur l’environnement et met l’accent sur les alternatives à adopter, selon le contexte», apprend-on dans un communiqué de la Coalition. Il s’agira en somme de sensibiliser chaque citoyen à l’obligation d’agir et de changer son comportement tout en lui indiquant les solutions à même d’accompagner cette éradication des sacs en plastique. On note dans ce sens des exemples de sacs en tissu, en osier, en palmier ou même en papier qui peuvent être réutilisables, plus économiques et à très petit impact sur l’environnement.

«En ce qui concerne les alternatives du quotidien, le panier en palmier ou en osier est un objet de substitution très pratique pour transporter de grandes quantités d’éléments (fruits et légumes, tout type de conserves, nourriture emballée, etc.). Réutilisable et biodégradable à 100 %», précise-t-on auprès de la même source, qui ajoute par la même occasion que «…le sac en papier est très pratique quand il s’agit de transporter fruits secs, noix diverses ou amandes ou le pain. Avantageux car moins polluant en fin de vie, il est également plus facilement assimilable par la nature. Le sac en tissu est très pratique pour les produits secs et les emballages cartonnés. Pour les produits humides (viande, citron confit, olives, pois chiches trempés, etc.), l’utilisation de bocaux, bouteilles en verre ou tupperwares est indiquée».

A noter par ailleurs qu’une large opération de ramassage se tiendra les 24, 25 et 26 juin 2016 pour sensibiliser et mobiliser les citoyens. Sur le site www.zeromika.ma l’on retrouve les modalités de participation et «une carte interactive indiquant tous les points de ramassage, au niveau national».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *