Camps de Tindouf : Mobilisation pour la sécurité de Ould Sidi Mouloud

Camps de Tindouf : Mobilisation pour la sécurité de Ould Sidi Mouloud

La sécurité de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud préoccupe plus d’un front. Plusieurs instances ont répondu favorablement à l’appel de cet inspecteur général de la police du Polisario qui se trouve bloqué en Mauritanie après avoir quitté Smara à destination de Tindouf. Menacé pour «avoir osé réclamer le droit de s’exprimer librement», Ould Sidi Mouloud avait affirmé depuis Zouirate en Mauritanie que «sa sécurité personnelle ne dépend plus de lui seul, désormais c’est la responsabilité du monde entier». Ce message a suscité à la fois une mobilisation nationale et internationale. Au Maroc, le Parti Authenticité et Modernité (PAM) juge qu’il est important de faire face avec fermeté à ces intimidations aux plans populaire et officiel. Ainsi, le parti a adressé un appel à l’Organisation des Nations Unies et le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) pour préserver la sécurité de Ould Sidi Mouloud et à garantir son droit à la liberté d’opinion et d’expression, enregistrant avec consternation la poursuite des plans et des complots abjects contre l’intégrité territoriale du Royaume. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion hebdomadaire de son bureau national, tenue mercredi 8 septembre 2010 à Kénitra, le parti a mis en garde contre les dangers qu’encourt Ould Sidi Mouloud.
Et de noter que cette affaire met à nu les violations flagrantes des droits de l’Homme commises par la classe dirigeante dans les camps de Tindouf qui sert les plans et manœuvres des dirigeants algériens. Dans ce sens, le PAM a exprimé son étonnement devant le silence suspect observé par les médias espagnols et algériens dans cette affaire. De même, le parti a souligné avec consternation que certaines parties, nostalgiques à leur passé colonial et prisonnières de leurs velléités séparatistes, poursuivent leurs plans et leurs complots abjects visant à porter atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume, à travers leur intention d’organiser des voyages «étranges» vers les provinces du Sud en vue d’envenimer les relations entre le Maroc et le voisin espagnol. Pour sa part, l’Association des tribus sahraouies marocaines en Europe (ATSME) s’est déclarée «très préoccupée» par la sécurité de Ould Sidi Mouloud. L’association a salué à cette occasion «le courage et la bravoure» de Sidi Mouloud qui a décidé de défendre le plan d’autonomie marocain auprès des habitants de ces camps.
L’ATSME assure Ould Sidi Mouloud, conduit par force en 1979 vers les camps de Tindouf, de «son soutien le plus total et fait appel à toutes les organisations des droits de l’Homme, à la communauté internationale et à la presse libre pour qu’elles se mobilisent afin qu’il puisse rejoindre les siens, sain et sauf, et exprimer librement ses opinions sans contrainte», indique un communiqué de l’association transmis à la MAP depuis Paris. Mercredi 8 septembre, Ould Sidi Mouloud avait réitéré son appel aux Organisations internationales, aux défenseurs des droits de l’Homme et aux forces éprises de liberté à travers le monde pour l’aider à retrouver sa famille dans les camps de Tindouf. Joint par téléphone depuis Zouirat, il avait indiqué, dans une déclaration diffusée par la chaîne de télévision régionale de Laâyoune, qu’il se trouve toujours en Mauritanie à cause de l’interdiction de joindre les camps de Tindouf et de retrouver sa famille. Il s’est interrogé, dans ce sens, sur les crimes dont il serait accusé. «Je ne sais pas jusqu’à présent de quel crime s’agit-il. Tout ce qui est véhiculé évoque une trahison que je n’arrive pas à concevoir. Exprimer librement son opinion relève-t-il d’une trahison?», s’est-il demandé. «Les conditions que je vis actuellement reflètent clairement la privation manifeste de ma famille», a-t-il dit, soulignant qu’«il se trouve actuellement sur un territoire neutre, la Mauritanie, tout en étant menacé au cas où il tenterait d’accéder aux camps de Tindouf»

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *