Cancer du col de l’utérus : Près de 11 millions de Marocaines risquent d’être touchées

Cancer du col de l’utérus : Près de 11 millions de Marocaines risquent d’être touchées

Au Maroc, près de 11 millions de femmes de 15 ans et plus risquent de développer un cancer du col de l’utérus. Les statistiques récentes indiquent que chaque année 1.979 Marocaines sont diagnostiquées avec un cancer du col de l’utérus et 1.152 en meurent. Ce type de cancer constitue ainsi le deuxième cancer le plus fréquent au Maroc. On estime que près de 11% des femmes auraient été infectées par le papillomavirus humain «HPV» et 67,2% des cancers invasifs du col de l’utérus sont attribués au «HPV» type 16 ou 18. Pour sensibiliser les citoyens à l’importance de la vaccination précoce contre le HPV, principale cause du cancer du col de l’utérus, les laboratoires MSD ont tenu une rencontre jeudi 12 janvier à Casablanca. Les virus HPV sont très répandus au Maroc et se transmettent principalement par voie sexuelle (sans pénétration nécessaire, de simples attouchements suffisent) et peuvent être à l’origine de différentes maladies: certains cancers dont le cancer du col de l’utérus, mais aussi les verrues génitales appelées «condylomes». Ce cancer est évitable grâce au dépistage et la vaccination comme l’a souligné Dr. Anis El Mekaoui, directeur médical de MSD Maroc: «Le cancer du col de l’utérus peut généralement être évité par un dépistage régulier, la vaccination à temps et la sensibilisation au HPV au cancer du col de l’utérus. La vaccination contre quatre types de HPV prévient également contre les verrues génitales qui non seulement entraînent des problèmes physiques mais peuvent être un lourd fardeau émotionnel». Le dépistage par frottis cervico-utérin est ainsi recommandé de façon régulière chez les femmes âgées de 25 à 65 ans. La vaccination préventive permet quant à elle de prévenir les complications de l’infection par les HPV. Le vaccin quadrivalent contre le HPV est le seul vaccin actuellement qui aide à protéger contre les quatre types de HPV (6, 11, 16 et 18) (voir encadré). Ce vaccin a démontré une protection à long terme contre le cancer du col de l’utérus. En effet, les essais cliniques ont montré que ce vaccin  entraînait une réduction des pré-cancers et cancers du col de l’utérus liés aux HPV de types 16 et 18. Il a aussi démontré son efficacité à 100% dans la prévention contre les pré-cancers de la vulve et du vagin causés par le HPV de types 6, 11, 16 et 18. A noter que ce vaccin est efficace à 99% pour la prévention contre les verrues génitales causées par ces types de HPV5. A noter que le vaccin quadrivalent est indiqué pour une utilisation dès l’âge de 9 ans jusqu’à 26 ans pour la prévention des lésions génitales pré-cancéreuses (du col de l’utérus, de la vulve, et du vagin) et le cancer du col de l’utérus, liées à certains types oncogènes de virus du papillome humain (HPV) ainsi que  les verrues génitales. Ce vaccin quadrivalent n’est pas indiqué pour le traitement des lésions pré-cancéreuses déjà existantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *