Cancer : un vaccin prolonge la vie de patients atteints de tumeurs du cerveau

Cancer : un vaccin prolonge la vie de patients atteints de tumeurs du cerveau

Un vaccin expérimental a permis de prolonger de plus de 70% la vie de patients atteints de la tumeur du cerveau la plus mortelle, le glioblastome, selon une petite étude clinique dont les résultats ont été publiés lundi dernier aux Etats-Unis. Administré avec les thérapies standards, ce vaccin qui cible et bloque une variante du gène EGFRvIII particulièrement active dans la multiplication des cellules cancéreuses, a prolongé la durée médiane de vie des malades de 15 à 26 mois, précisent les auteurs de cette recherche parue dans le Journal of Clinical Oncology. Les patients vaccinés ont aussi bénéficié d’une période plus longue (14,2 mois) durant laquelle la tumeur n’a pas réapparu comparativement à 6,3 mois dans le groupe témoin n’ayant pas été traité avec le vaccin. «Environ un tiers de tous les glioblastomes contiennent ce gène responsable de la virulence des tumeurs », souligne le Dr John Sampson, professeur de neurochirurgie à la faculté de médecine de l’Université Duke (Caroline du Nord, sud-est), un des coauteurs de cette communication. «Notre recherche montre que le vaccin élimine toutes les cellules cancéreuses porteuses de cette variante génétique chez 17 des 18 patients vaccinés », précise le Dr Darell Bigner, directeur du centre sur les tumeurs du cerveau à l’Université Duke et principal auteur. Au total, 35 malades ont participé à cette étude dont 17 dans le groupe témoin. Les 35 malades ont tous été opérés de leur glioblastome, recevant également des traitements radiologiques et une chimiothérapie avec la témozolomide.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *