Cancers du sein et du col de l’utérus : Plus de 9.000 femmes ciblées

Cancers du sein et du col de l’utérus : Plus de 9.000 femmes ciblées

Campagne de sensibilisation organisée par la Fondation Phosboucraa dans les régions du Sud

Informer, sensibiliser et dépister les femmes des régions du Sud aux cancers du sein et du col de l’utérus. C’est le défi relevé par la Fondation Phosboucraa, la Fondation Lalla Salma – prévention et traitement des cancers et l’Association marocaine pour la santé publique et environnementale (AMSPEV) à travers la campagne de dépistage des cancers du sein et du col utérin menée dans ces régions.

Après avoir fait escale à Laâyoune, Boujdour, Dakhla, Aousserd, Smara, Tarfaya, Sidi Ifni, Assa Zag et Tan-Tan, pour toucher plus de 9.000 femmes, la province de Guelmim accueille cette initiative médicale du 11 au 19 février 2020. En collaboration avec la Direction régionale de la santé Guelmim-Oued Noun, cette initiative sensibilise les femmes des régions du Sud âgées entre 30 et 69 ans. Elle reprend pour la 3ème année consécutive.

Durant les campagnes précédentes, les organisateurs de cette initiative ont dévoilé un bilan des campagnes qu’ils qualifient de «très satisfaisant». En termes de chiffre, sur les 9.280 femmes examinées, 18 cas de cancer ont été diagnostiqués et traités dans les centres spécialisés d’oncologie d’Agadir, Marrakech et Rabat. Ces campagnes ont également permis de traiter sur place 46 lésions précancéreuses du col de l’utérus permettant ainsi d’éviter leur évolution vers des cas de cancer. Engagée pour le développement humain des communautés du sud du Maroc, la Fondation Phosboucraa et ses partenaires associatifs de santé se disent vouloir continuer à sillonner les provinces de la région de Guelmim-Oued Noun pour sensibiliser le maximum de femmes aux risques du cancer du sein et du col de l’utérus.

Déroulé de la campagne

«Ciblant au total 2.000 femmes pour le dépistage du cancer du sein et 3.000 femmes pour le cancer du col de l’utérus, les dépistages cliniques se feront au niveau des 27 centres de santé des différentes communes urbaines et rurales de la province de Guelmim, préalablement identifiés», indiquent les organisateurs de cette campagne précisant qu’à l’issue des premiers examens cliniques de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, les cas suspects seront directement transférés au Centre de référence installé provisoirement au niveau du Centre de santé Al Qods à Guelmim pour des consultations spécialisées. «Si cela s’avère nécessaire, un prélèvement pour biopsie sera effectué puis acheminé à l’Institut national d’oncologie de Rabat pour analyse. Le cas échéant, pour les cas confirmés, ils seront pris en charge par la Fondation Lalla Salma pour le diagnostic et la thérapie dans le centre d’oncologie le plus proche», précise la même source.

Une formation au profit du personnel médical

A l’instar des campagnes précédentes, une formation pratique est programmée durant toute la durée de la campagne. Celle-ci est tenue par les membres volontaires de l’équipe de l’Association marocaine pour la santé publique et environnementale (AMSPEV). Elle comprendra des sessions d’enseignement théoriques et pratiques (IVA et colposcopie). A la fin de la formation, les 44 médecins, sages-femmes et infirmières formés seront capables d’effectuer au niveau de leurs structures de soins respectives, le dépistage, le diagnostic et le traitement des lésions précancéreuses du sein et du col, expliquent les organisateurs de l’initiative. Notons que les prochains rendez-vous de l’année seront programmés dans les provinces de Laayoune, Boujdour, Oued Eddahab et Smara.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *