Caravane de savoir, d’expertise et d’appui: Crédit Agricole initie les jeunes ruraux à l’entrepreneuriat

Caravane de savoir, d’expertise et d’appui: Crédit Agricole initie les jeunes ruraux à l’entrepreneuriat

Augmenter le taux de bancarisation, notamment chez les jeunes et dans le milieu rural, a toujours été l’un des défis des milieux bancaires au Maroc.

Dans cet esprit là, le Groupe Crédit Agricole organise une caravane «de savoir, d’expertise et d’appui», à travers les maisons familiales rurales du pays. Lancés jeudi, 26 février, les travaux de la caravane devraient prendre fin aujourd’hui.

L’idée est de sensibiliser les jeunes du milieu rural aux produits bancaires, de les informer et de les accompagner. Jeudi dernier, les jeunes de la maison familiale rurale de Mechrâa Belksiri étaient les premiers à bénéficier de ces sessions de formation.

Ils étaient plus de 150 étudiants agriculteurs du lycée agricole et de l’Institut de formation agricole à suivre cette première journée. Au terme d’une matinée de présentations et de débats, une journée de travail et d’échange est organisée avec les élèves, les enseignants ainsi que les adhérents des associations affiliées aux maisons rurales. Les participants bénéficient, par ailleurs, de l’expertise et des conseils du personnel du Crédit Agricole.

Il est à noter que cette caravane fait suite à la signature en avril dernier d’une convention de partenariat entre le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) et l’Union nationale des maisons familiales rurales du Maroc. Cette convention était elle-même venue renforcer la relation privilégiée qu’entretenait le GCAM depuis 2008 avec la maison familiale de Mechraa Belksiri, se traduisant par sept années d’apport matériel et technique pour garantir le bon fonctionnement et l’amélioration de la formation dispensée.

A long terme, cette caravane se fixe des objectifs pour le moins ambitieux. Il s’agit de contribuer à la diminution de l’exode rural et à l’amélioration des conditions socio-économiques de ces jeunes, en les outillant des connaissances nécessaires pour s’engager dans l’entrepreneuriat et en les aidant à garantir la viabilité de leurs projets. Ainsi, les organisateurs espèrent assurer la relève pour les exploitations familiales rurales et améliorer leur rendement. 

Après Oulad Saïd, dans la région de Settat, Oulad Yahya, près de Taroudant ou encore Béni Znassen, dans l’Oriental, la caravane visite aujourd’hui la maison familiale rurale de Béni Battau près de Bejjaad.

Ces Maisons familiales rurales (MFR) ont le statut d’association. Mises en place, en général, dans les régions se caractérisant par une forte activité agricole, les MFR sont créées par des familles et des professionnels pour concourir à l’éducation et à la formation des jeunes et des adultes, favoriser leur insertion professionnelle et contribuer au développement du territoire.

Elles ont vu le jour pour la première fois au Maroc en 1995, grâce à la coopération franco-marocaine et avec l’appui de l’Union des MFR d’éducation et d’orientation de France.

L’engagement de la partie marocaine, notamment du côté du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, a permis une multiplication du nombre de MFR au Maroc, qui atteint actuellement 16 maisons. En 2002, elles se sont organisées en Union nationale des MFR.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *