Cartons recyclés : Nos emballages alimentaires sont-ils toxiques ?

Cartons recyclés : Nos emballages alimentaires sont-ils toxiques ?

Dans les rayons de nos supermarchés, de nombreux produits alimentaires: pâtes, cornflakes, riz, plats surgelés, biscuits… sont emballés dans des cartons. Les consommateurs sont convaincus que  ce type d’emballage est sain et ne présente aucun risque mais la réalité est tout autre. Plusieurs études ont révélé que les emballages alimentaires en carton recyclé  pouvaient être néfastes  pour la santé.

Une étude menée en 2010 par l’Autorité de contrôle alimentaire de Zurich a révélé que les emballages à base de papier recyclé peuvent contenir des résidus d’huiles minérales  provenant de l’encre des journaux et autres matériaux (voir encadré). Ces résidus peuvent migrer dans les aliments avec lesquels ils sont en contact et peuvent traverser le sachet intérieur destiné à les conserver.

Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte les consommateurs sur ce type d’emballage. Le principal danger  provient des huiles alimentaires (HM) qui sont souvent à des taux  nettement supérieurs à la limite recommandée   qui est de 0,6 milligramme par kilogramme.

Le CAPM rappelle que les HM  issues du raffinage du pétrole, sont non hydrosolubles et peu biodégradables. Il existe deux catégories: les HM   «saturés» et les HM «aromatiques». Pour l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), les HM aromatiques peuvent agir comme des cancérigènes génotoxiques tandis que les secondes  peuvent s’accumuler dans les tissus humains et induire des effets indésirables pour le foie.

Le CAPM tient à préciser  que plus un produit reste dans son emballage, plus il y aura de migration alors que la cuisson de la nourriture permet d’éliminer une bonne partie des HM. Et par conséquent, les consommateurs dont l’alimentation est variée n‘ont pas de souci à se faire, seule une exposition prolongée pose problème. Le Centre attire l’attention des consommateurs qui peuvent être exposés de façon régulière à des aliments présentant des niveaux élevés d’HM.

C’est notamment le cas des personnes qui  sont fidèles à une marque ou qui achètent souvent le même produit dans le même magasin. Pour éviter ces problèmes, le CAPM invite  les consommateurs à adopter une alimentation diversifiée avec des produits frais et à utiliser avec modération des produits emballés dans du papier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *