Casa-Chicago : Dialogue sans frontières

Casa-Chicago : Dialogue sans frontières

Il s’agit d’une rencontre organisée par le Comité du jumelage Casablanca-Chicago en collaboration avec Dar America, en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, Thomas Riley. Les élèves qui y ont assisté sont en classe terminale en branches littéraires et scientifiques. Ceux qui seront bientôt à l’université. La conférence, qui s’inscrit dans le cadre du jumelage de ces deux établissements en octobre 2003, a connu un très vif échange d’idées et des discussions intéressantes qui démontraient l’intérêt que portent les jeunes des deux lycées à un rapprochement pour une meilleure connaissance de l’autre.
Animée par le président du comité de jumelage Casa-Chicago, Boubker Mazoz, la rencontre s’est déroulée suivant un rythme enthousiaste et passionné. Il a été question des systèmes éducatifs respectivement dans les deux lycées. Elèves marocains et américains ont parlé à tour de rôle des activités scolaires inscrites dans le cadre du système éducatif. Chacun des deux côtés faisant preuve de curiosité pour mieux cerner les centres d’intérêt de l’autre, a essayé de mettre en exergue les potentialités culturelles et artistiques de sa ville. Mais au cours des discussions, il s’est avéré que ni les uns ni les autres ne connaissaient assez les villes qu’ils croyaient connaître. Du coup, l’intérêt des élèves s’est intensifié et ils se sont intéressés davantage à toutes les brochures. Tout de suite, la conversation en direct a glissé sur les fêtes marquantes de ce mois. C’est ainsi que les élèves marocains ont expliqué à leur amis américains le sens du Ramadan, et les Américains à leur tour ont parlé de Halloween. Pour Boubker Mazoz, ce n’est qu’une première rencontre qui va être immédiatement suivie par des contacts via Internet. Les élèves de Casa et ceux de Chicago s’échangeront ainsi les fiches personnelles pour définir les affinités et échanger les connaissances.
D’ailleurs une autre vidéo-conférence est prévue en décembre prochain. Elle représentera une occasion pour faire un petit bilan d’étape, histoire de vérifier si les échanges ont fait avancer les rapports et les connaissances. Par la suite, il est prévu de passer à l’échange d’étudiants qui effectueront un séjour de deux semaines dans le lycée jumeau, les Américains à Ben M’sik et les Marocains à Walter Payton. Il est même prévu un échange de professeurs. Il n’y a pas de meilleur rapprochement entre les peuples que celui qui passe par la jeunesse affirme M.Mazoz. « Je fais des programmes d’échanges entre élèves depuis plus de trente-trois ans et quand on a créé l’Association de soutien au jumelage on a pensé à ce moment-là à un projet de jumelage entre les lycées et les universités des deux cités en vue de mieux rapprocher les étudiants de Casablanca et de Chicago. Je considère que pour bien saisir la culture et les valeurs de l’autre, il faut encourager les contacts entre les jeunes des deux villes et des deux pays afin de proumouvoir la compréhension, l’acceptation de la différence culturelle et le respect de l’autre. Nous comptons énormément sur nos jeunes pour la promotion de la paix et la consolidation des relations entre les peuples. Pour cela, il n’y a pas mieux que le contact direct entre les jeunes, en dehors des canaux officiels habituels.» C’est l’objectif que s’est assigné le comité de jumelage Casablanca-Chicago pour dépasser les clichés et favoriser un véritable dialogue entre la jeunesse marocaine et américaine. C’est dans cet esprit que le président de ce comité a pris contact avec la délégation du MEN de Ben M’sick pour proposer l’idée. Du coup, et en présence du comité de Chicago qui a séjourné à Casablanca à ce moment-là, la déléguée, Mme Aïcha Abou Firas a répondu favorablement et a désigné le lycée candidat au jumelage.
De son côté, le comité de jumelage de Chicago a fait de même et a désigné le lycée Walter Payten. Par ailleurs, un concours a été proposé pour la fin de l’année scolaire, destiné à tester les connaissances des uns et des autres et les meilleurs des deux bords vivront une expérience particulière, le Marocain à Chicago et l’Américain à Casablanca.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *