Casa-Chicago : Hymne à l’amitié

Casa-Chicago : Hymne à l’amitié

ALM : Vous avez créé une association pour activer le rapprochement entre les habitants de la ville de Casablanca et ceux de la ville de Chicago. Dans quel contexte se place cette association et quelle est la nature de sa mission ?
Boubker Mazoz : Effectivement, c’est une association à but non lucratif, régie par les dispositions du dahir du 15 novembre 1958 et ayant pour dénomination «Comité de jumelage des villes de Chicago et de Casablanca» dont le siège est fixé provisoirement à Dar America à Casablanca. Mais il faut d’abord rappeler que les deux villes sont liées par un accord de jumelage signé en 1982.
Malheureusement, il n’y a pas eu de suivi depuis cette période. C’est un jumelage qui est resté uniquement sur le papier après une cérémonie à Chicago et une autre à Casablanca. Mais les activités demeurent très rares à part quelques initiatives périodiques (stages des infirmiers du CHU ou des architectes et quelques dons …), bref, rien de régulier. On s’est dit donc qu’il était temps, notamment avec les changements de la conjoncture générale, de ré-activer ce jumelage afin de le mettre à profit des habitants des deux villes. C’est ainsi que j’ai décidé avec un groupe d’amis de constituer l’association, en novembre 2003, en faisant appel à toutes les bonnes volontés. Des membres de la société civile, des élus, des gens de la profession libérale, des universitaires, et tous ceux qui sont en mesure d’apporter un plus à ce jumelage. La majorité sont domiciliés ou possèdent une propriété sur le territoire de la ville de Casablanca.
Qu’avez-vous fait depuis la création de l’association ?
Nous avons commencé par un programme ambitieux en organisant d’abord une semaine de Chicago à Casablanca entre le 7 et le 13 mars 2004. Cette activité est passée inaperçue à cause de l’absence des médias nationaux. Avec la collaboration de VISALIS et ISMOO (deux associations), nous avons procédé à l’examen de vue de près de 13 000 enfants des quartiers déshérités dont au moins 4000 se sont avérés nécessiteux de lunettes qui leur ont été, bien entendu, distribuées. L’opération s’est passée sous l’égide d’un ensemble d’ophtalmologues et d’opticiens marocains et américains travaillant de pair. D’un autre côté une table ronde a été organisée avec les autorités locales et les élus de Casablanca sur la planification urbaine et à laquelle ont assisté aux côtés des Marocains, un universitaire américain directeur du département de la planification urbaine à Chicago et l’adjoint du maire de la même ville. Des étudiants (MBA) avec des professeurs universitaires et d’autres du cycle secondaire ont effectué des visites à l’université Hassan II, ISCAE et ESCA. De même pour une conférence à la faculté d’Ain Chock sur l’enseignement aux USA et au Maroc ainsi que les possibilités d’échanges d’ordre éducatif et scientifique. Nous avons même examiné les possibilités d’inviter des étudiants américains (MBA) à passer des stages dans des entreprises marocaines. Nous avons signé un jumelage entre un lycée à Ben M’sick avec un lycée à Chicago. La wilaya de Casablanca a abrité une table ronde entre des hommes d’affaires marocains et américains sur les potentialités économiques et touristiques de Casablanca, illustrée par un exposé sur l’accord de libre-échange élaboré par l’ambassade des USA.
Votre stratégie est donc basée sur le rapprochement entre les populations ?
Notre objectif même, c’est le rapprochement entre les peuples marocain et américain, à travers le jumelage. Dans le cadre de ce même jumelage nous comptons organiser des programmes d’échange dans tous les volets ( investissements, sports, études etc…) et ce par des contacts directs entre les citoyens des deux bords. Car il n’y a pas meilleure compréhension mutuelle que celle qui résulte d’un contact direct entre les peuples et le travail d’ensemble. Dans ce cadre, nous allons envoyer en août prochain une dizaine d’enfants marocains et quelques entraîneurs pour un camp d’été de basket-ball à Chicago.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *