Casablanca : 20 millions DH contre les rats, les cafards et les chiens errants

Casablanca : 20 millions DH contre les rats,  les cafards et les chiens errants

Un appel d’offres sera lancé prochainement pour établir une première étude épidémiologique

Dans le cadre de la lutte contre les chiens errants, 16 agents et 8 voitures sont déployés actuellement sur le tout Casablanca. Chaque année, 13.000 chiens errants sont capturés au niveau de la capitale économique.

Casablanca déclare la guerre aux chiens errants et aux rats.  Le conseil de la ville travaille actuellement sur un important projet pour lutter contre ce phénomène. Un appel d’offres va être prochainement lancé par la SDL Casa Prestations pour établir une étude épidémiologique, la première du genre au Maroc. Celle-ci permettra de déterminer, entre autres, la prévalence des chiens errants, le taux d’infestation des rats au niveau de la métropole économique. Selon une source proche du dossier, cet appel d’offres devrait être lancé après la session de février du conseil de la ville. Celle-ci sera consacrée à l’adoption d’une convention signée par la commune et Casa Prestations pour la création d’une Business Unit qui viendra renforcer les agents relevant des bureaux d’hygiène municipaux qui interviennent dans les opérations de dératisation, désinsectisation, désinfection et lutte contre les chiens errants. «Actuellement, ils sont une centaine. Avec la création de cette Business Unit, leur nombre se chiffrera à 130». Il faut savoir que dans le cadre de la lutte contre les chiens errants, 16 agents et 8 voitures sont déployés actuellement sur le tout Casablanca.

Chaque année, 13.000 chiens errants sont capturés au niveau de la capitale économique. Un budget de 20 millions de dirhams est consacré annuellement sur une durée de 5 ans pour la dératisation, la désinsectisation, la désinfection et la lutte contre les chiens errants. Signalons à ce sujet que le conseil de la ville a multiplié par 3 le budget annuel qui n’était auparavant que de 7 millions DH annuellement. «Ce budget devrait ainsi permettre de mieux lutter contre le phénomène et de motiver les agents d’hygiène en leur versant une indemnité», indique notre source. Il est important de rappeler que la SDL Casa Prestations qui est chargée de lancer des appels d’offres au nom des collectivités territoriales de Casablanca avait lancé un premier appel d’offres en avril 2017. Etant infructueux, la SDL Casa Prestations a lancé un autre pour la lutte contre les vecteurs de maladies et les nuisibles qui a également été infructueux. En parallèle, la ville avait préparé un projet d’arrêté municipal relatif à l’hygiène à Casablanca. L’adoption de ce document qui était normalement prévue lors de la dernière session du conseil de la ville en décembre a finalement été reportée  à la prochaine session qui se tiendra en février.  Depuis le mois de mai 2017 ce document a fait l’objet de plusieurs reports.  Fruit d’un an et demi de travail et de réflexion, ce projet d’arrêté qui comprend 285 articles vient actualiser l’arrêté permanent municipal de 1930 qui est devenu obsolète. Il traite   également de la lutte contre les nuisibles et les chiens errants dans la ville.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *