Casablanca : Des projets à 120 millions de dh

Le conseil préfectoral de Casablanca a retenu, mardi, 30 projets socioculturels d’un montant global de 120 millions de dirhams, en vertu d’une convention signée avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Ces projets portent sur la réalisation de 11 Centres sociaux multidisciplinaires, 16 terrains de quartier, dont certains dotés du gazon artificiel et des salles omnisports, un centre de formation pour handicapés, un  pavillon pour les grands brûlés au CHU Ibn Rochd et un autre d’oncologie. Réuni en session ordinaire, le Conseil a également adopté une convention-cadre conclue avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des personnes en situation difficile, le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse, la wilaya, la région du Grand Casablanca et la ville de Casablanca, pour la construction de trois Centres de formation pour la réinsertion des jeunes filles en situation précaire. La contribution du Conseil à cette opération est de l’ordre de 2 millions de dirhams.
Dans le domaine de la santé, le Conseil a approuvé la convention-cadre conclue avec le ministère de la Santé, relative à la construction de service des urgences. Etalé sur une période de 3 ans, ce projet nécessite un budget global de 67 millions de dirhams, dont 20 millions supportés par le conseil. Ce projet porte en outre sur la construction d’un pôle de maternité et pédiatrie, d’un centre de spécialités à Sidi Othmane et d’un autre à Hay Mohammadi. La convention prévoit aussi la réhabilitation du service des urgences Ibn Rochd, Moulay Youssef et Hay Hassani. Au volet culturel, il a été procédé à l’approbation du projet de convention relatif au festival de Casablanca conclue avec l’Association "Forum de Casablanca". L’apport du conseil à cette manifestation, qui sera organisée en juillet prochain, s’élève à 4 millions de dirhams. Le Conseil s’est, d’autre part, attelé à l’étude et l’actualisation d’une convention de partenariat avec la société immobilière "Casa-Beaulieu". Aux termes de cette convention, le Conseil participera à l’opération "Ville sans bidonvilles", qui prévoit la construction de 800 appartements en 3 tranches de 9 mois chacune. Les 500 appartements des deux premières tranches sont destinés aux habitants du bidonville de Carrière centrale et les 300 autres à ceux des bidonvilles d’Ahl Lghlam et Sidi Moumen.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *