Casablanca : le Roi lance la mise à niveau sanitaire

Casablanca : le Roi lance la mise à niveau sanitaire

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a inauguré, mardi 28 mars 2006, de nouvelles structures sanitaires au Centre hospitalier universitaire de Casablanca et qui contribueront à pallier l’insuffisance dans la métropole de structures d’accueil sanitaires disposant de moyens adéquats.
Le Souverain a ainsi inauguré le pavillon des brûlés et de chirurgie plastique réparatrice, premier du genre au Royaume et fruit d’un partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, le ministère de la Santé, le Conseil préfectoral de Casablanca et Maghreb Oxygène. Ce centre, divisé en deux bâtiments, dont un vient d’être rénové, dispose de 48 lits et 26 chambres. Il est doté des plus évoluées techniques et infrastructures pour soulager la souffrance des brûlés, mais à leur fournir également des prestations de chirurgie plastique. Ce nouveau centre, construction et équipements compris, a coûté 19,5 millions DH dont la Fondation Mohammed V a supporté 8 millions DH. Le conseil préfectoral de Casablanca a contribué à hauteur d’un même montant. Cette nouvelle structure est l’une des premières concrétisations de la convention signée entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et les autorités locales de Casablanca pour la réalisation d’une trentaine de projets à caractère social.  Au même CHU de Casablanca, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a inauguré un pôle pour les maladies cardio-vasculaires constitué d’un service de cardiologie et d’un service de chirurgie. Les deux services auront pour missions aussi bien des recherches dans le domaine de la chirurgie que les prestations de soins aux diverses couches de la population avec une attention particulière aux catégories défavorisées. Ces deux services ont coûté une enveloppe budgétaire de 15 millions DH. Le Souverain a tenu aussi à effectuer une tournée au service de traumatologie-orthopédie où viennent de s’achever d’importants travaux de rénovation et d’équipement pour une enveloppe de 6 millions DH. Ces travaux de rénovation ont permis notamment d’augmenter la capacité d’accueil et le nombre de lits de cette structure. A en croire les chiffres du ministère de la Santé, les structures de santé à Casablanca sont, par leur nombre en deçà des besoins réels de la population de la ville. La métropole ne dispose que d’un établissement hospitalier pour 35.000 personnes, soit trois fois moins que la moyenne nationale. C’est d’ailleurs pour remédier à cette situation qu’une convention de partenariat a été signée, il y a quelques jours, entre le ministère de la Santé et la région du Grand Casablanca pour la période 2006-2008. Cette convention, partie intégrante de l’INDH et des projets prévus pour Casablanca, prévoit un financement de 350 millions DH répartis presque à égalité entre les deux partenaires (174 et 176 millions DH). A Rabat, le ministère de la Santé, et conformément aux directives de Sa Majesté le Roi, s’apprête à la mise en place d’un Centre national de transfusion sanguine visant à sécuriser la demande nationale et à renforcer tous les processus liés à ce domaine vital pour la santé au Maroc. Ce centre sera créé à Al Irfane.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *