Casablanca : Les jeteurs d ordures seront sanctionnés

Casablanca : Les jeteurs d ordures seront sanctionnés

La propreté à Casablanca devrait passer au cran supérieur avec la  création de la brigade préfectorale de l’hygiène et de la protection de l’environnement. Mise en place par  la wilaya du Grand Casablanca, cette brigade a vu le jour  le  22 août 2013 et est devenue opérationnelle le 28 octobre. «Entre-temps, les agents ont reçu une formation spéciale à Kénitra dans l’objectif   de  veiller à la propreté de la ville», indique le responsable de la brigade.

Les dix agents ont ainsi pour responsabilité de sensibiliser les citoyens à respecter l’environnement et de faire la chasse aux incivilités. Une tâche qui s’avère être difficile face aux comportements inciviques des Casablancais qui ont pris l’habitude de jeter les ordures un peu partout.

  Le dépôt des ordures dans des endroits autres que des poubelles installées, ainsi que  le dépôt de gravats et autres déchets sur la voie publique seront verbalisés. La loi prévoit de sanctionner  tout propriétaire qui ne clôture pas et ne nettoie pas les terrains non bâtis et ceux qui déposent des ordures sur des terrains publics ou privés, pourvus ou non d’une clôture. Les personnes prises en flagrant délit écoperont d’un procès-verbal.
Depuis la mise en place de cette fameuse  brigade en octobre dernier, pas moins de 23 contraventions ont été enregistrées au niveau des communes  urbaines de Sidi Belyout et Anfa.

Au planning également, l’extension de ces mesures au niveau des communes urbaines de Hay Hassani et d’El Fida.
Rappelons que ces nouvelles mesures interviennent suite  à la récente directive royale.  Dans son discours du 11 octobre à l’occasion de l’ouverture de la séance parlementaire, le Souverain  avait soulevé  les grands problèmes que connaît Casablanca, notamment   les disparités sociales, le traitement de l’eau et des déchets, la qualité de vie, l’habitat insalubre, autant d’éléments  qui ternissent l’image de la ville. Un état des lieux attribué  au mode de gestion adopté par certains conseils élus qui se sont succédé pour la gestion de la ville. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *