Casablanca : plus de 22 000 crimes élucidés

Casablanca : plus de 22 000 crimes élucidés

L’agression, l’escroquerie, le vol à l’arraché ou à main armée, le crime de sang, etc. sont légion à Casablanca. Les statistiques de la Sûreté nationale confirment cet état de choses. Selon une source policière, citée par la MAP, la préfecture de police de Casablanca a traité durant les onze premiers mois de l’année 2006, plus de 22.000 affaires pour atteinte à la personne et aux biens.
Les citoyens de la mégalopole se plaignent quotidiennement de délinquants qui les dépouillent de leurs biens et les brutalisent. Selon la même source, 1.250 affaires de vol qualifié, 1.237 dossiers de vol avec violence et 2.680 affaires de vol à l’arraché ont été enregistrés au cours de la même période.
Les éléments de la police ont réussi à élucider 1.421 affaires de vols à main armée. Pour appréhender les auteurs de ces infractions, ils ont multiplié les descentes policières dans les différents quartiers de la ville. Les arrestations se chiffrent par plusieurs centaines parmi les délinquants. A ce sujet, près de 1300 individus ont été interpellés pour atteinte aux biens.
A noter, par ailleurs, que plusieurs centaines d’affaires ont été traitées dont 823 dossiers concernent les affaires d’escroquerie.
Pour ce qui est des affaires financières, les services de la police de la capitale économique du pays ont réussi à résoudre près de 6000 affaires de chèques sans provision. A ce propos, ils ont appréhendé 2.578 prévenus. Par ailleurs, les affaires d’abus de confiance, de faux et usage de faux se chiffrent par centaines.
Pour leur part, les affaires criminelles de sang sont moins nombreuses.
Les éléments des différents services, districts et arrondissements de Casablanca ont réussi à élucider 97 dossiers criminels.  Sur ces affaires, une cinquantaine de personnes ont été déférées devant la justice pour homicide volontaire et 75 autres pour coups et blessures ayant entraîné la mort. Près d’une quarantaine d’individus ont été également traduits justice pour tentative d’homicide volontaire et une vingtaine pour séquestration. Des milliers de suspects ont été arrêtés dans ce sens. Poursuivies pour coups et blessures, près de 8000 personnes ont été traduites devant le tribunal. De même 6.632 personnes faisant objet de recherche ont été appréhendées.

Recrudescence de la criminalité au Maroc

Le taux de criminalité a enregistré une hausse de 2% durant les neuf premiers mois de l’année en cours par rapport à 2005. Pour faire face à ce phénomène, le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, a annoncé en novembre dernier la mise en place d’un nouveau plan d’action comprenant une série de mesures rigoureuses.
Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers, M. Benmoussa a souligné que ce plan prévoit, entre autres, la création de six nouveaux centres de police, le réaménagement de plusieurs locaux de la Sûreté nationale et la modernisation des moyens d’action de la DGSN.
Pour réaliser cet objectif, le ministère de l’Intérieur n’a pas lésiné sur les moyens. A cet égard, il a révisé à la hausse son enveloppe budgétaire destinée à l’amélioration des conditions de travail des agents de police. De l’ordre de 618 millions de DH, cette enveloppe est en hausse de 9% par rapport à l’année 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *