Casablanca-Settat : Démission collective de 130 médecins du public

Casablanca-Settat : Démission collective de 130 médecins du public

Rien ne va plus entre les médecins du public et le ministère de la santé. Le Syndicat indépendants des médecins du secteur public (SIMSP), vient de publier une liste de 130 médecins démissionnaires  de la région de Casablanca.

Cette liste a été présentée au ministère de la santé mercredi 24 octobre.  Ces médecins déplorent les conditions catastrophiques dans le secteur. Depuis septembre 2017, les grèves se sont enchaînées. La dernière en date est celle du 11 octobre dernier.  Une autre grève est prévue ce vendredi 26 octobre dans tous les établissements publics de santé. 

Cela dit, par respect de l’éthique et de la déontologie, les services d’urgence et de réanimation resteront opérationnels. Rappelons que les médecins réclament, entre autres, l’application de l’accord du 21 décembre 2015, avec toutes ses composantes, notamment l’augmentation des salaires et des indemnités, ainsi que l’équivalence du doctorat en médecine avec le doctorat d’Etat des autres filières. Les médecins réclament notamment des équipements et des moyens logistiques adéquats pour accueillir les patients dans les hôpitaux publics dans des conditions optimales de confort, en vertu des accords du 21 décembre 2015. 

A ceci s’ajoute une pénurie de médecins dans les hôpitaux et les centres de santé ainsi que les CHU. Cette pénurie s’est accentuée avec la hausse du nombre des médecins démissionnaires et le profond malaise des jeunes médecins qui préfèrent quitter le pays à la recherche de nouvelles opportunités à l’étranger.

L.Z

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *