Cellules souches, une révolution

Des chercheurs sud-coréens ont annoncé récemment un succès dans le traitement des victimes d’infarctus, pour des lésions cérébrales notamment, à partir de cellules souches.
L’emploi de cellules souches a eu « un effet curatif » sur 64 des 74 patients souffrant d’attaques cérébrales ou d’autres problèmes provoqués par la diminution ou l’interruption de la circulation sanguine, a précisé le ministère sud-coréen de la Santé qui a financé l’équipe de six médecins des universités Catholique et Chonbuk de Séoul.
Ces guérisons sont les premières du genre en Corée  du Sud impliquant un groupe et non un seul individu, a précisé le ministère dans un communiqué.
« Ce succès clinique efface les doutes sur la thérapie à base de cellules souches et pave la voie en vue de son utilisation rapide et régulière », ajoute-t-il.
Les cellules souches ont été extraites de la moëlle épinière des malades puis injectées dans les organes nécrosés. « Les fonctions des organes se sont améliorées de manière significative », selon le ministère, qui précise que trois sur cinq patients victimes d’attaques cérébrales « ont amélioré de manière significative leurs défauts d’élocution ».
« C’est le premier cas… qu’une injection directe de cellules souches dans un cerveau abîmé a eu un effet curatif", souligne le neurologiste Na Hyung-Kyun, cité par l’agence sud-coréenne Yonhap.
« Certains patients n’étaient pas capables de communiquer avant la thérapie mais ils vont dorénavant suffisamment mieux pour communiquer avec leur épouse », a-t-il ajouté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *