Centrale Laitière concrétise ses engagements sociaux

Centrale Laitière concrétise ses engagements sociaux

Les années de concertation et de dialogue ont été couronnées mercredi 25 mars par la signature d’une première convention collective donnant ainsi un nouvel élan au dialogue social et actant l’engagement de la Centrale Laitière à créer un environnement de travail équitable. «Cette convention est unique en son genre. C’est une première dans l’histoire du dialogue social au Maroc.

C’est l’aboutissement d’un long process de réformes sociales et de discussions constructives entre les collaborateurs et leurs représentants syndicaux», a indiqué dans ce sens Hicham Zouanat, vice-président ressources humaines Danone Centrale Laitière. La convention collective signée entre la Centrale Laitière, la CDT, l’UGTM et l’UMT porte sur une durée de trois ans. «Ce dispositif vient promouvoir la culture du dialogue social associant l’ensemble des fonctions et métiers de l’entreprise ainsi que la protection des droits et avantages acquis des salariés.

La convention vient également formaliser les droits et obligations des parties dans tous les aspects des relation du travail». La société est connue par sa gestion sociale et responsable. C’est une tradition à la Centrale Laitière. L’entreprise se développe par et pour l’ensemble de ses salariés» , a révélé Jacques ponty président-directeur général de la Centrale Laitière. Et de poursuivre :  «la convention est un engagement pour des décisions partagées.

C’est une écoute des attentes sociales ainsi qu’une compréhension des enjeux économiques». L’histoire remonte à 2008 quand la Centrale Laitière a signé avec des représentants syndicaux la charte inter-syndicale. Un cadre de dialogue social qui se veut exemplaire pour l’entreprise, promu par les associations professionnelles et le ministère de l’emploi. Les négociations avec les trois centrales syndicales ont débuté en 2012, l’année durant laquelle la centrale laitière s’est vue décerner le trophée de la «diversité et du dialogue social».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *