Centre d’excellence Amani: Les études, tout enfant y a droit

Centre d’excellence Amani: Les études, tout enfant y a droit

Son rôle ? Assurer l’accompagnement éducatif des enfants défavorisés en leur accordant un soutien scolaire et moral également. Dans la commune d’Anfa (Casablanca), cette association a inauguré samedi 10 janvier son premier «Centre d’excellence Amani». ALM y était et vous dévoile les critères selon lesquels ces prodiges sont sélectionnés.

«Nous prenons en charge actuellement une cinquantaine d’enfants démunis mais très intelligents. Une autre cinquantaine est sur la liste d’attente. Ils sont âgés de 6 à 14 ans et nous nous sommes défini comme mission de les accompagner tout au long de leur parcours.

Une fois leur baccalauréat en poche, ces jeunes auraient des bourses d’études pour aller au-delà de ce niveau. Nous avons même eu des promesses de grandes écoles privées qui, à aujourd’hui, nous garantissent une admission gratuite pour six enfants», nous déclare, non sans fierté, Elmekki Lahlou, secrétaire général de l’association Amani.

Il est à noter dans ce sens que le financement de l’ensemble des activités de l’association provient des donateurs et des parrains qui maintiennent un lien avec leurs aïeuls tout au long de leur scolarisation.

A travers cette initiative, ces enfants, dont les premières lueurs d’un avenir meilleur se dessinent, vivront non seulement le rêve de tout parent mais «seraient en mesure de sauver leur famille», précise la même source. En plus du soutien scolaire au cours de leurs années d’études au primaire, collège ou lycée, une épargne se fait systématiquement pour assurer leurs études supérieures et  une «contrepartie» serait versée aux parents démunis afin de soutenir l’enfant et de l’accompagner à la maison. Dans ce sens, il est à noter que le volet comportemental n’est pas mis à l’écart.

Comme nous l’explique Elmekki Lahlou, «il est très important que l’enfant soit discipliné. Nous avisons les parents de nous prévenir au moindre mauvais comportement une fois à la maison, notamment envers eux car, dans ce genre de situation, l’enfant pourrait dénigrer le rôle de ses parents et nous n’accepterons jamais cela».

Le centre d’excellence Amani veillera également à l’orientation professionnelle de ces enfants. Toutefois, une liste de conditions est établie afin d’assurer une prise en charge réussie est aboutie. L’enfant doit dans ce sens être issu d’un milieu social précaire et avoir des aptitudes scolaires certaines. A cela s’ajoute l’implication des familles, sans laquelle les conditions ne seraient pas entièrement remplies.

L’implication directe des familles des enfants sélectionnés est, en effet, considérée par Amani comme un atout et le gage de cette expérience. A cette fin, «l’association est mobilisée pour que ce concept, assis sur l’excellence, devienne un modèle d’insertion sociale des enfants marocains issus de familles vulnérables matériellement mais suffisamment volontaristes dans la réussite scolaire de leurs enfants», précise-t-on.

La cérémonie d’inauguration du centre Amani a également été l’occasion de remettre des certificats de mérite à des élèves ayant brillé dans leur scolarité. Il s’agit de Doha Talbi, Youssef El Ghanifi, Mohamed Belghazi, Fahd Lahrach, ainsi qu’Ayoub Salah Eddine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *