Ces Américains de Laâyoune

Ces Américains de Laâyoune

Il s’appelle Ernest Bergeson. Il est originaire de la Californie. On s’en rend facilement compte, rien qu’à entendre son fort accent et voir son air fier et gaillard, que les années n’ont fait qu’écorner. Ses 80 ans n’ont eu raison ni de sa vigueur ni de son énorme stature, encore moins de son sens de l’humour. C’est un véritable connaisseur du Maroc, ayant travaillé depuis les années 1960 dans l’exploration pétrolière, sans succès, et par la suite dans l’exploration et le forage de puits d’eau. C’est à lui que revient la découverte de l’Oasis Lemssied. Séduit, il ne tarde pas à en parler à sa femme. Cette dernière, rassurée quant à l’avenir de ses quatre enfants, dont deux sont installés aux USA et deux autres en Espagne, le rejoint en 1992.
Lemssied, une auberge située sur l’unique oasis que compte toute la région de Laâyoune, voit ainsi le jour. Elle, c’est Elly, originaire de la Louisiane, frêle et d’une extrême politesse. Son sens de l’hospitalité n’a d’égal que l’environnement nouveau dans lequel elle évolue désormais. «Ici les gens ne se rendent pas vraiment compte du trésor dont ils disposent. C’est comme quand on a une belle main. On finit par ne plus y faire attention», déclare Elly. Les lieux dont ils se disent les «protecteurs» sont étendus sur deux hectares, dont la couleur verte des plantes et palmiers jure avec le désert et l’aridité environnants.
Des ruisseaux coulent à travers tout cet espace, construit autour d’une fontaine naturelle qui se dresse comme pour dire que la vie est possible, là où on est. Le visiteur n’a d’autres choix que de passer la nuit à la belle étoile, où sont dressées des tentes traditionnelles. Seul le bruit produit par des ânes et des oies, soigneusement élevés par Ernest et Elly, ponctue un silence total. L’endroit offre pourtant quelques commodités. A commencer par un hammam marocain et deux salles de bains. La nuitée, petit-déjeuner compris, est à 200 DH. «Les gens trouvent que c’est cher. Je leur dis, allez dans les hôtels classés qui vous offrent de 1 à 5 étoiles. Moi, je vous offre plusieurs millions d’étoiles, à contempler la nuit durant».
Cela se vend plutôt bien, mais pas tout le temps. Les touristes qui se rendent à Lemssied viennent essentiellement des ÃŽles Canaries et de Grèce ! «La réputation de l’oasis se fait principalement par le bouche-à-oreille et la clientèle est composée essentiellement de scientifiques (géologues, météorologues), heureux de retrouver une simplicité perdue, ou de jeunes en quête de pureté et de dépaysement. L’auberge emploie trois employés fixes et quelques occasionnels. Elle est et restera là contre vents et marées. Tout comme le fraîchement ouvert restaurant chinois de la ville de Laâyoune. Il est géré par Bob Chen un américain, d’origine chinoise, ancien membre de la Minurso, désormais à la retraite, mais qui n’en a pas moins choisi de rester à Laâyoune. Il découvre la région et ses gens en 1993 et ouvre son restaurant 10 ans plus tard.
«Au début, j’hésitais quant à l’idée de démarrer mon affaire. Les gens d’ici n’ont pas l’habitude de sortir dans les restaurants. Mais vu que je ne m’attendais pas à devenir riche, je me suis lancé», déclare-t-il. La qualité de service de House of Chen commence d’ores et déjà à faire parler d’elle. La cuisine, c’est lui-même qui la fait. «Je ne peux pas dire que je suis un chef, mais j’ai toujours aimé cuisiner», dit-il. Il est assisté par deux marocaines. Seules les spécialités chinoises sont servies. Les prix vont de 10 DH pour une soupe à 150 DH pour un menu en bonne et due forme. Le menu est quant à lui composé de 20 plats différents. Des clients, il en a une dizaine par jour. 60% d’entre eux sont composés des membres de la Minurso en activité dans la région.
Mais on l’aura compris, les raisons qui poussent ces étrangers à s’installer dans la région ne sont pas la quête d’une quelconque richesse matérielle, mais d’une autre forme de richesse. Celle de l’âme et de l’esprit.

• Tarik Qattab
[email protected]
Envoyé spécial à Laâyoune

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *