C’est La coexistence religieuse qui est visée

C’est La coexistence religieuse qui est visée

Le sit-in, en quelque sorte spontané, qui a eu lieu à Souk Lekhchab à la Qoréa, préfecture Derb Soltane El fida est porteur d’un seul message: Les Marocains n’ont jamais été et ne seront jamais des antisémites ni des racistes. N’importe quel citoyen marocain de confession juive le confirmerait sans la moindre hésitation. Jamais un membre de la communauté israélite ne s’est senti étranger dans son pays. Le seul critère de différence entre les Marocains s’établit au niveau de la fidélité à la patrie. Hormis cette règle, les Marocains sont tous égaux en droits et en obligations. L’enterrement de feu Albert Rebibou, fils du même quartier où il a été assassiné, a constitué une occasion pour rappeler au monde entier que le Maroc est l’exemple même de la tolérance. Ni l’intégrisme, ni aucune autre forme de la haine ne pourra sévir parmi les Marocains. Dans une atmosphère endolorie par la tristesse, quelques centaines de personnes se sont rendu sur le lieu du crime réitérant à haute voix leur refus catégorique à la haine. Des représentants de la communauté israélite, des partis politiques et de plusieurs associations au nom de la société civile ont répété ensemble des slogans condamnant la culture raciste et toutes les formes du terrorisme. Dès la diffusion de l’abominable acte, qui a coûté la vie à feu Rebibou, les condamnations commencèrent à pleuvoir de toute part. Plusieurs dirigeants de partis politiques ont condamné dimanche, dans des déclarations, le meurtre de deux citoyens marocains de confession juive. Tous ont été solidaires avec nos concitoyens de la communauté juive. Les mêmes réactions ont émané par la suite des organisations nationales des Droits de l’Homme. Si la condamnation est unanime, il en est de même que les ignobles crimes n’ont qu’un seul objectif : porter atteinte à une réalité historiquement établie et qui consiste en cette incomparable coexistence religieuse dont le Maroc est l’exemple. Une réalité qui dérange les extrémistes des deux bords, ceux qui ne raisonnent qu’en faisant couler du sang. Le racisme est une théorie biologiquement sans fondement au stade où est parvenue l’espèce humaine, mais dont on comprend la généralisation par la nécessité, à tous les niveaux d’organisation, de la défense des structures périmées. D’un autre côté , l’enquête relative aux crimes commis contre les deux citoyens marocains de confession juive suit rigoureusement son cours. Le dénommé Neggaoui, actuellement jugé avec le groupe du terroriste français Robert Lhaj aurait été entendu dans l’affaire de l’assassinat d’Albert Rebibou, tué par des armes à feu. Les balles utilisées lors de l’acte criminel contre feu Rebibou sont du calibre 9 mm. Un calibre similaire à celui de certaines armes saisies en 1984 dans l’affaire des moujahidines marocains. Toutefois, il est encore tôt pour attribuer ce crime à une quelconque formation intégriste d’ordre religieux. Il va falloir attendre que l’enquête aboutisse pour ne pas sombrer dans les spéculations. Car, en fin de compte, les assassins seront pris et châtiés. Il faut également rappeler que le véritable obscurantisme ne consiste pas à s’opposer à la propagation des idées vraies, claires et utiles, mais à en répandre de fausses. Le public confond facilement celui qui pêche en eau trouble avec celui qui puise en eau profonde. Dans l’univers des aveugles, les borgnes sont pendus.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *