Chami annonce des mesures pour protéger les mineurs

Chami annonce des mesures pour protéger les mineurs

Internet est une source d’information et de divertissement extraordinaire. Mais cet outil comporte aussi de réels dangers et plus particulièrement pour les enfants. Pour faire face à l’utilisation malsaine d’Internet, Ahmed Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, a appelé  mardi devant la Chambre des conseillers à la mise en place d’un plan de protection des enfants et des générations montantes contre les sites nocifs. Les conseillers ont suggéré pour leur part la censure. «La censure est impossible dans la mesure où le contenu d’un site néfaste peut être repris à travers une nouvelle adresse», indique M.Chami. Le ministre a affirmé que «le Maroc n’est pas à l’abri des risques qui guettent toutes les sociétés» avant d’ajouter que «le nombre des abonnés du service Internet au Maroc a atteint en septembre 2007 quelque 490.000 lignes ADSL et que celui des cybercafés s’élève à 6 000 unités». Selon M.Chami, ce plan préventif reposera sur la sensibilisation des citoyens sur les dangers et les effets nocifs d’accès à certains sites et ce en étroite collaboration avec l’Agence nationale de réglementation des télécommunications ( ANRT).  Il est aussi question de tenir informés les abonnés de tous les sites présentant un danger et de travailler de manière continue avec les établissements scolaires pour actualiser les sites d’accès interdit. Des mesures sont également envisagées pour accompagner les abonnés dans l’utilisation de certains logiciels. Parmi les outils suggérés pour faire face à ce fléau, il y a tout d’abord le contrôle parentale à travers l’explorateur qui permet ainsi de bloquer tout ce qui est abusif et les anti-spams.
Sur Internet, rien de plus facile que de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Certains individus n’hésitent pas à profiter de l’anonymat relatif du réseau pour mentir sur leur âge, sexe, profession et sur leurs intentions. A titre d’exemple, des «prédateurs» sexuels ou encore des pédophiles utilisent très souvent des forums de discussion pour trouver leurs victimes. En quelques années, l’Internet a facilité la consultation de sites à caractère pornographique. Cet outil a également permis aux pédophiles d’avoir accès à la pornographie infantile plus aisément, ce qui a conduit à une augmentation du nombre de photos d’abus d’enfants. Le risque pour les enfants est tel que les pédophiles peuvent les approcher en prétendant être un ami et gagner leur confiance. Une fois cette confiance établie, l’enfant pourrait rencontrer le pédophile dans la réalité et être en danger. Par ailleurs, la protection des données est une question importante pour la sécurité des enfants qui utilisent l’Internet. Les enfants ne devraient pas solliciter leur nom, prénom, numéro de téléphone, adresse ou le nom de leur école car il est toujours possible que des individus dangereux utilisent ces informations pour les trouver. Pour faire face à ce danger, il faudrait à l’instar des Etats-Unis, une loi sur la protection du recueil des données des enfants de moins de 13 ans. Sans un système de filtrage efficace, les enfants peuvent se retrouver face à des images choquantes ou indécentes. Cela dit, tout le monde s’accorde à dire qu’aucun logiciel de filtrage actuel est en mesure de remplacer la surveillance des parents lorsque leurs enfants naviguent sur Internet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *