Changement climatique : Un système de suivi des dépenses publiques pour bientôt

Changement climatique : Un système de suivi des dépenses publiques pour bientôt

Le ministère des finances assurera la coordination de l’étude avec le département du développement durable

Le Maroc se dotera bientôt d’un système de suivi des dépenses publiques dans le domaine du changement climatique. Le secrétariat d’Etat chargé du développement durable en partenariat avec le PNUD a lancé un appel à consultation pour la mise en place de ce système de suivi.

Le secrétariat d’Etat estime que de nouvelles réformes sont nécessaires, notamment dans le cadre des finances publiques de manière à garantir l’équité, l’efficience et l’efficacité dans l’allocation des ressources publiques, les investissements et les dépenses dans les activités liées au changement climatique. L’objectif de cette consultation est d’aider le Maroc à intégrer le financement de la lutte contre le changement climatique dans le système budgétaire national par le biais d’un système de suivi des dépenses liées au changement climatique, de réformes systémiques et des processus de budgétisation et de planification.

En outre, il est question de créer des mécanismes visant à renforcer la communication d’informations. A noter que cette mission sera effectuée en pleine coordination avec le ministère des finances, qui assurera la coordination générale de l’étude en coopération avec le département du développement durable. Il est important de rappeler à ce sujet que le Maroc avait mené en 2013 un premier exercice d’examen des dépenses publiques et d’examen institutionnel (CPEIR) avec l’appui de la Banque mondiale.

Ce qui avait permis de présenter des recommandations pour améliorer la capacité du Maroc à gérer les dépenses publiques liées au changement climatique. Le CPEIR vise également à renforcer le rôle du processus budgétaire dans la politique climatique des gouvernements, notamment en renforçant le système d’information pour assurer une meilleure identification des activités climatiques. Cette consultation s’inscrit ainsi dans le processus de mise en œuvre des recommandations du CPEIR 2013.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *