Charte de bonne conduite : Un appel national au respect du code de la route

Charte de bonne conduite : Un appel national au respect du code de la route

Chaque jour, 9 à 10 personnes perdent la vie sur les routes au Maroc

En signant cette charte, le citoyen s’engage à respecter les règles de circulation en et hors agglomération, respecter l’éthique de la bonne conduite, préserver sa vie et celle des citoyens et contribuer à l’implication de tous à l’éducation à la sécurité routière.

Le Maroc célèbre le 18 février la journée nationale de la sécurité routière, sous le thème «Je m’engage. Pour la vie». Ce rendez-vous annuel sera l’occasion d’évaluer de manière objective les progrès qui ont été menés jusqu’à présent dans la lutte contre les accidents de la route et les obstacles qui empêchent la réalisation des résultats escomptés. Chaque jour, 9 à 10 personnes perdent la vie sur les routes au Maroc. Les accidents de la circulation font, en moyenne, 3.500 morts et 100.000 blessés au moins par an. D’après les derniers chiffres du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, la mortalité routière a connu une légère baisse en 2018. Le nombre de tués s’est chiffré à 3.485 enregistrant une légère régression de 0,4%.

Les accidents de la route ont été plus nombreux en s’établissant à 96.133 (+6,82%). Il en va de même pour les accidents non mortels qui ont bondi de 7,08 % en s’établissant à 93.067. Pour inciter les citoyens à respecter le code de la route, le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) a lancé, à quelques jours de la célébration de la journée nationale de la sécurité routière, une charte nationale de la bonne conduite sur la route sous le signe « Je m’engage, je protège ma vie et celle des autres ».

Au moment où nous mettions sous presse, ils étaient plus de 20.000 à avoir signé cette charte sur le site web du CNPAC. En guise de remerciements, chaque signataire recevra un certificat d’engagement. En signant cette charte, le citoyen s’engage à respecter les règles de circulation en et hors agglomération, respecter l’éthique de la bonne conduite, préserver sa vie et celle des citoyens et contribuer à l’implication de tous à l’éducation à la sécurité routière. Par cette initiative, le comité vise l’adhésion positive de tous les citoyens aux règles de la sécurité routière. Les accidents de la route ont essentiellement comme origine des comportements inadaptés des usagers de la route.

L’être humain reste le principal facteur des accidents de la route au Maroc. Il serait responsable de plus de 80% des drames routiers. Non-respect du panneau Stop, passage au feu rouge, oubli de la ceinture de sécurité, excès de vitesse, conduite en état d’ivresse… en sont les principales causes. Cette charte nationale s’adresse au piéton, l’usager des deux-roues, le conducteur de véhicule et le conducteur professionnel. Chacun est appelé à signer cet engagement dont les règles à respecter sont très simples.

Ainsi, le piéton doit utiliser les trottoirs, traverser la route en empruntant les passages piétons et respecter la signalisation lumineuse en traversant la route. L’usager de deux roues doit s’engager à respecter les feux de circulation et porter le casque de protection. Pour sa part, le conducteur de véhicule doit respecter la vitesse réglementaire, le port de la ceinture de sécurité. Il doit également s’engager à diminuer la vitesse à proximité des établissements scolaires et des endroits publics à fort trafic. Le respect des feux tricolores, des panneaux Stop et l’entretien du véhicule figurent parmi les autres engagements à respecter. Quant au conducteur professionnel, il est également appelé à respecter la vitesse réglementaire et le code de la route. En outre, il doit effectuer de manière régulière des examens médicaux, respecter le nombre de passagers autorisés et la charge légale. Reste à savoir si cette charte aura un réel impact sur la conscience et le comportement des automobilistes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *