Chirurgie esthétique : Les professionnels marocains en conclave

Chirurgie esthétique : Les professionnels marocains en conclave

Partout dans le monde, nombreuses sont celles qui n’hésitent pas à casser la tirelire pour s’offrir une intervention de chirurgie esthétique. Durant ces dernières années, ce type de chirurgie connaît au Maroc un essor impressionnant. Et pour preuve, on assiste à une prolifération des chirurgiens plasticiens. Secteur qui se veut attrayant, la chirurgie esthétique fait l’objet de plus d’une innovation. Aujourd’hui, plus que tout autre jour, se rendre chez son médecin est devenue une véritable partie de plaisir. Effet de mode ou simple caprice ? Le fait est là, la femme marocaine n’échappe pas à la tentation du « mieux paraître ». C’est ainsi que la Société marocaine de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique (SMCPRE) tiendra son 13ème congrès les 2 et 3 novembre à Casablanca. Cette année, le thème principal retenu est «La chirurgie esthétique à l’aube de 2008 ». Cette rencontre sera l’occasion pour les spécialistes en la matière de débattre de plusieurs sujets. L’accent sera mis sur un certain nombre de thèmes, dont la cosmétologie faciale, les liftings, la mammoplastie, la chirurgie de la silhouette, ainsi que la responsabilité en chirurgie esthétique.
Il faut souligner, au passage, la chirurgie esthétique s’adresse à des personnes qui ne sont pas malades dans le sens classique du terme mais qui sont en quête de bien-être. Au Maroc, les interventions les plus fréquentes restent la liposuccion qui consiste à aspirer les amas de graisse résistants aux différents régimes amaigrissants, le lifting, la chirurgie esthétique du sein (implant, réduction ou pose mammaire) et la chirurgie esthétique du ventre (plastie abdominale). Chez les hommes, la chirurgie esthétique concerne essentiellement la calvitie et la correction du nez. Ils sont de plus en plus soucieux de leur look. A titre indicatif, 20% de la clientèle est aujourd’hui masculine. Un homme sur cinq femmes choisit de regarnir sa calvitie, corriger son nez ou gommer les poches sous les yeux. Il y aurait en moyenne dans notre pays 350 opérations de chirurgie esthétiques pratiquées mensuellement par des plasticiens sur l’axe Casablanca-Rabat. «Il est impossible de se prononcer sur le nombre de cas ayant recours à la chirurgie esthétique», affirme Pr Abdelali Chekkoury Idrissi, spécialiste en chirurgie esthétique et président du comité d’organisation de la SMCPRE
Côté prix, les professionnels préfèrent rester bouche cousue sous prétexte qu’il existe de grandes différences en fonction du corps à remodeler. Les variations de prix sont énormes d’une clinique à l’autre. «Le prix d’une intervention chirurgicale varie de 9000 à 35.000 dirhams pour des interventions simples. Par contre pour des interventions plus sérieuses , il faut compter plus. Tout dépend de la qualité du matériel», avoue Pr Chekkoury Idrissi.Cela dit , il reste qu’une opération chirurgicale esthétique subie au Maroc revient moins chère que dans n’importe quel autre pays. A titre indicatif, elle coûte moins de 50% qu’une opération dans une clinique parisienne. Avec le système de package, il faut compter 30.000 dirhams pour une augmentation du volume du sein. Pour une liposuccion, le prix oscille entre 17.000 et 25.000 dirhams, selon la localisation de l’intervention chirurgicale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *