Chirurgie esthétique: Une nouvelle méthode dans la chirurgie cosmétique moins risquée !

Chirurgie esthétique: Une nouvelle méthode dans la chirurgie cosmétique moins risquée !

Introduites il y a quatre mois par Dr Tawfik Sefrioui, les techniques utilisées allient à la fois la chirurgie non invasive et les technologies révolutionnaires efficaces telles que la Lipo-laser et la Jet-Lipo. 
La liposuccion est désormais possible au Maroc sans chirurgie mini invasive. Introduites il y a quatre mois par Dr Tawfik Sefrioui, les techniques utilisées allient à la fois la chirurgie non invasive et les technologies révolutionnaires efficaces telles que la Lipo-laser et la Jet-Lipo.

Les experts sont unanimes : «Il s’agit de la méthode la plus douce, la plus rapide et la plus efficace au monde». Armé d’un second doctorat de l’Université médicale de Georges Washington, le praticien compte bien révolutionner le domaine de la chirurgie cosmétique au Maroc. «Les risques de laisser sur le billard des patientes sont évités». Il ne cessera de le répéter tout le long de la conférence qui s’est tenu il y a quelques jours à Casablanca. Le médecin entend bien lever le doute en effet sur une innovation non encore connue au Maroc mais constamment utilisée sous d’autres cieux. Formé à l’ensemble des techniques mises en place par Dr Marco Pelosi au New Jersey et Dr. Red Alinsod à Laguna Beach en Californie dans le domaine de la chirurgie cosmétique gynécologique et dans les techniques d’amincissement, le praticien a côtoyé les meilleurs du domaine dans le monde, lors de sa formation et son expérience sur le terrain. Le praticien citera «Pr. Ivo Pitanguy, Pr. Barbara Machado, Dr. Paula Belloti au Brésil, Dr. Uberreiter en Allemagne, Dr Rummulein en Suisse, Dr. Heydecker en Italie, et plusieurs autres noms surtout aux États Unis où il est diplômé….».

Et pour revenir à la technique proprement dite et dans un jargon très simpliste pour les néophytes mais curieux, le procédé repose sur des machines spécialisées en fonction des attentes des patients. L’envoi de jets d’eau casse la graisse. Au-delà de la sculpture du corps, la technique agit immédiatement pour remédier à l’incontinence urinaire mais aussi au relooking extrême après accouchement. Suppression de double menton, traitement de cicatrices d’acné, de rides, suppression de tatouage, de mélasme; les champs d’actions sont nombreux. Dr Sefrioui prévoit également dans la thérapie des prescriptions en termes de médecine génératrice, basée sur les cellules souches. Les explications demeurent techniques et précises. Le discours du patricien n’est pas commercial mais surtout sensibilisateur par rapport aux bénéfices d’un tel recours sans risque, sans douleur et sans traumatisme contrairement aux pratiques classiques usant du laser et s’effectuant sous anesthésie générale. Il balayera les miracles pour demeurer crédible et cohérent. «Je ne traite pas de l’obésité par la liposuccion. Il faut passer par d’autres étapes dans ce cas», précise-t-il. Eduquer le patient paraît essentiel pour qu’il soit conscient des alternatives avant de décider.

Et la sensibilisation devra permettre d’éviter des drames. Les messages sont clairs. Il s’agit de ne pas confondre la chirurgie plastique et la chirurgie cosmétique qui nécessite d’avoir déjà un diplôme avant de la pratiquer. L’appareillage portant la technique Body Jet Eco et Body Jet Evo demeure sous la responsabilité des médecins. Et c’est ainsi à travers le monde entier. D’ailleurs, sur le volet coût, le médecin précisera qu’il existe un site (realself.com) qui permet de livrer la tarification en fonction de chaque acte selon les pays. Le patient a ainsi un comparatif prix à travers le monde et peut décider d’aller ailleurs si son pays de résidence offre des prix plus élevés. C’est le cas d’un patient venu directement de France pour se faire enlever les bourrelets persistants malgré ses efforts physiques et un sport quotidien. Les photos montrées avant et après lors de la conférence parlent d’elles-mêmes. Le patient qui ne séjournera pas en clinique devra seulement porter une gaine et poursuivre son quotidien. Les résultats sont visibles après le troisième jour.

Bref, le spécialiste ouvre un nouveau débat dans le domaine de la chirurgie cosmétique. Liposuccion cosmétogynécologie et Urogynécologie Laser médical et chirurgical sont autant de termes à démystifier au préalable aux patients pour qu’ils soient attentifs aux changements physiques et surtout conscients que la prise de risque n’est pas forcément nécessaire dans de nombreux cas. Même l’épilation définitive peut ne pas engendrer de la douleur chez la patiente. Et là encore les machines importées tout droit des Etats-Unis devraient apporter plus de confort à celles qui s’y intéressent ou qui n’ont guère de solution que de choisir cette forme d’épilation compte tenu du degré de leur pilosité. Et elles sont nombreuses !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *