CIN : Généralisation au pas de charge

CIN : Généralisation au pas de charge

Désormais tous les Marocains doivent avoir leur carte d’identité nationale (CIN). Le Maroc se prépare, sérieusement, aux prochaines échéances électorales. Des brigades de la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale) ont été déployées sur l’ensemble du territoire national pour délivrer la CIN. Cette campagne nationale de la généralisation de la CIN a été lancée le 4 décembre 2006. Elle cible les personnes âgées de 18 ans et plus  celles qui atteindront cet âge en 2007 ainsi que toute personne qui ne dispose pas encore de ce document.
Cette vaste campagne pour laquelle toute la famille de la DGSN a été mobilisée, a commencé à donner ses fruits. Le nombre de cartes établies par les brigades mobiles, durant cette période, a connu une nette augmentation de 71% par rapport au nombre moyen délivré en temps normal. Selon les dernières statistiques de DGSN, le nombre de cartes délivrées du 4 décembre 2006 au 4 janvier, a atteint 447.185, soit une hausse quotidienne de 15.420 cartes en période normale.
La DGSN précise, dans un communiqué, qu’en milieu urbain, le nombre total des cartes établies dans le cadre de cette  campagne, a affiché une nette progression de 41%, s’élevant à 183.881. Ce nombre comporte 62.407 demandes de premier établissement et 121.474 de demandes de renouvellement  et de duplicata.
Le document de la DGSN précise, en outre, que cette vaste opération qui se poursuit toujours, vise les campagnes et les régions les plus enclavées du Royaume. Le nombre des cartes établies durant cette période en milieu rural est de l’ordre de 263.304 (soit une augmentation de 59% par rapport à la normale), dont 196.940 demandes de premier établissement et 66.364 demandes de renouvellement et de duplicata.
La même source indique que cette campagne se déroule dans d’excellentes conditions et toutes les préfectures et provinces du Royaume ont été ciblées par cette opération pour laquelle tout un dispositif de mesures a été mis au point pour que les délais de l’octroi des cartes soient relativement courts et les procédures simplifiées.
L’objectif de cette campagne est de permettre aux citoyens de disposer de ce précieux document qui leur permet d’accomplir leur devoir de vote.
Par ailleurs, un projet de loi relatif à la carte d’identité électronique CIE est fin prêt et attend d’être voté par les deux Chambres. En attendant, le dahir du 15 février instituant la CIN restera toujours en vigueur. D’après l’article 2 du nouveau projet de loi relatif à la CIE, les deux facettes de cette nouvelle carte comportent tous les renseignements concernant son détenteur ; à savoir le nom et  prénom, la date et le lieu de naissance, le numéro national, la photo, l’autorité qui a délivré le document…
Rappelons que  la DGSN avait déjà signé, le 27 septembre 2005, un contrat avec la société française Thales pour la réalisation de 20 millions de cartes électroniques pour une valeur d’un milliard de dirhams. Une fois adoptée, cette loi entrera en vigueur trois mois après sa publication au Bulletin officiel du texte réglementaire pris pour son application.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *