Cinq partis crèent une «Alliance pour la démocratie»

Cinq partis crèent une «Alliance pour la démocratie»

Cinq partis politiques ont signé, samedi à Rabat, une charte constitutive d’une «Alliance pour la démocratie». Ce document a été signé par Lahcen Madih, Mahmoud Archane, Abderrahmane Kohen, Chakir Achahbar et Abdallah Kadiri, respectivement leaders du Parti du centre social, du Mouvement démocratique social, du Parti de la réforme et du développement, du parti Renouveau et Equité et du parti démocrate national. La nouvelle Alliance repose sur une charte qui doit établir une stratégie politique pour la mise en œuvre d’un programme commun et s’assurer ainsi une présence de poids sur l’échiquier politique national. L’«Alliance pour la démocratie» doit également assurer la coordination des efforts des cinq partis membres pour l’établissement de programmes et de plans à verser dans un projet politique, économique et social intégré de nature à contribuer à un saut qualitatif dans l’édification de la démocratie dans le cadre de la monarchie constitutionnelle.
Selon la charte de l’Alliance, les cinq partis sont convaincus que les changements en cours dans l’espace politique national requièrent un regroupement des forces politiques ayant en commun une tendance harmonieuse, de façon à en faire des pôles politiques clairs, en mesure de dégager une dynamique propre à produire des initiatives de réformes des champs politique, économique, social et culturel. Les cinq partis réaffirment dans la charte de l’«Alliance pour la démocratie», leur attachement aux constantes nationales et aux droits de l’Homme tels que reconnus internationalement. Ils réafirment de même leur engagement à œuvrer pour la consolidation de l’Etat de droit et de la démocratie, l’encouragement des citoyens à s’investir davantage dans l’action politique et la libre entreprise, la moralisation de la vie publique et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. Les dirigeants des cinq partis ont constitué une commission consultative chargée d’élaborer le programme annuel d’action commune, ainsi qu’un secrétariat permanent sous l’égide du «Conseil de la présidence» de l’Alliance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *