Circulation routière : Adoption du plan stratégique intégré d’urgence

Circulation routière : Adoption du plan stratégique intégré d’urgence

Le plan stratégique intégré d’urgence et le plan national de contrôle routier pour la période 2011-2013 ont été adoptés, mercredi, par le Comité permanent de sécurité routière (CPSR). Le plan stratégique pour la sécurité routière, le troisième du genre, qui a été présenté lors d’une réunion du Comité présidée par le ministre de l’équipement et du transport, Karim Ghellab, ambitionne de réduire de manière significative et durable les indicateurs de sécurité routière, mettre en œeuvre l’ensemble des dispositions de la loi 52-05 portant Code de la route, acquérir les équipements nécessaires, renforcer les compétences des ressources humaines et assurer les outils de travail et leur mise à jour. Le troisième plan stratégique d’urgence s’articule autour de 9 axes, dont deux nouveaux dédiés respectivement à l’éducation routière et à la recherche scientifique, et à la veille technologique sur la sécurité routière. Quant au plan national de contrôle routier, il vise à agir sur les facteurs à l’origine des accidents graves de la circulation et à asseoir une adéquation entre les efforts déployés en matière de contrôle et le degré de gravité de ces facteurs. Ces efforts portent sur le contrôle de l’excès de vitesse, le respect des règles de la circulation, la lutte contre la conduite sous l’effet de l’alcool, le respect des conditions sociales des conducteurs professionnels (temps de conduite et de repos)… Le Comité permanent de sécurité routière a mis en place, à cet effet, un programme de renforcement des équipements de contrôle conformes au Code de la route, échelonné sur 3 ans, et nécessitant une enveloppe budgétaire de 428 MDH. Le parc d’équipements sera renforcé par l’externalisation du système de constatation automatique des infractions liées à l’excès de vitesse et au respect des feux de priorité et l’acquisition de 970 radars fixes de contrôle de la vitesse, de 120 équipements de contrôle de franchissement des feux rouges au niveau des carrefours urbains et de 10 radars mesurant la vitesse moyenne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *