CNSS : Les pensions représentent à elles seules 11 milliards DH de prestations servies

CNSS : Les pensions représentent à elles seules 11 milliards DH de prestations servies

Le montant global des prestations s’est chiffré à plus de 17,5 milliards DH  à fin 2018

72% des bénéficiaires de l’indemnité de la maternité ont des salaires inférieurs à 4.000 DH et 8% ont des salaires dépassant les 10.000 DH.

En 2018, la Caisse a servi plus de 17,5 milliards DH de prestations (hors AMO), un chiffre en progression de 6,1% par rapport à 2017. C’est ce qu’indique le rapport d’activité du régime général de la CNSS au titre de l’année 2018.  En termes d’effectifs, les bénéficiaires des prestations servies ont augmenté de 2,2%, atteignant 1,84 million en 2018 contre 1,80 million en 2017. La CNSS signale dans son rapport qu’en termes de montant, la pension est la prestation la plus importante servie par la CNSS.

Elle représente 63% du montant global des prestations et a atteint 11 MMDH à fin 2018, en augmentation de 6,4% par rapport à 2017. Le nombre des pensionnés a atteint 568.829 en 2018, un chiffre en hausse de 4,6%. Il faut relever une augmentation annuelle moyenne de 4,4% entre 2014 et 2018 passant de 478.774 à 568.829 pensionnés. La pension de retraite moyenne servie par la CNSS en 2018 s’est élevée à 1.961 DH. Il faut préciser que 72% de l’ensemble des pensionnés perçoivent des pensions inférieures à 2.000 DH. Pour les nouveaux pensionnés de retraite, ce montant est de 2.148 DH en moyenne.

A noter que l’année 2018 a connu l’arrivée de 43.530 nouveaux pensionnés, 74% d’entre eux sont des retraités. L’âge moyen d’entrée à la pension de retraite (vieillesse) est de 61,2 ans avec une durée moyenne de service de la pension de 16,1 ans. Signalons que les retraités représentent 69% des effectifs des pensionnés, suivis des pensionnés de réversion avec 30%. Les pensionnés d’invalidité représentent 1% de l’effectif global.

Allocations familiales : 1,32 million d’assurés

En 2018, le nombre des allocataires a atteint 1,32 million d’assurés, enregistrant une augmentation de 3%. La CNSS estime que cette évolution a impacté le niveau des prestations familiales servies qui sont passées à 5,5 milliards DH avec une variation de 6% par rapport à 2017. La CNSS fait remarquer que les allocataires salariés sont majoritairement des hommes (86% du total). Le nombre d’enfants est de 2,03 par allocataire ayant un salaire supérieur à 6.000 DH contre 2,2 par allocataire touchant moins que le SMIG. Et par conséquent, plus le salaire augmente, plus le nombre d’enfants diminue. Les allocations familiales constituent un complément de salaire, notamment pour les salariés qui touchent moins que le SMIG (représentant presque le tiers des allocataires) où les allocations familiales représentent 20% des revenus.

Indemnités journalières de maladie : 94.523 dossiers déposés 

Les indemnités journalières de maladie et de maternité  ont représenté 68% des prestations à court terme servies en 2018. Cette prestation a enregistré un taux de croissance annuel moyen de 6,4% entre 2014 et 2018. S’agissant des indemnités journalières de maladie, 94.523 dossiers d’arrêts maladie ont été déposés en 2018, en augmentation de 13% par rapport à 2017. Chaque assuré malade dépose en moyenne 1,2 dossier par an. En moyenne, le montant indemnisé par bénéficiaire est de 2.018 DH en 2018. Notons que le nombre de bénéficiaires d’indemnité de maladie a connu une hausse de 11% par rapport à 2017. Sur les 78.774 bénéficiaires, 55% sont des assurées femmes. La CNSS précise que 63% de bénéficiaires de cette prestation ont des salaires inférieurs à 4.000 DH alors  qu’ils ne sont que 11% à avoir des salaires supérieurs à 10.000 DH. Pour ce qui est des indemnités journalières de maternité, le nombre des bénéficiaires s’est élevé à 31.007 en 2018. Le montant moyen payé par bénéficiaire s’élève à 13.541 DH, marquant une légère hausse de 0,1% par rapport à 2017. 72% des bénéficiaires de l’indemnité de la maternité ont des salaires inférieurs à 4.000 DH et 8% ont des salaires dépassant les 10.000 DH. Concernant les allocations au décès, le montant servi a été de 118,5 millions DH, soit une évolution de 4% par rapport à 2017. Le nombre d’allocataires s’est chiffré à 11.863 dont 18% concernent les assurés actifs.

Indemnité pour perte d’emploi : Plus de 15.600 demandes rejetées

Le nombre de bénéficiaires de l’IPE est passé de 9.123 en 2015 à 13.376 en 2018, soit une augmentation annuelle moyenne de 14%. Quant aux dossiers rejetés, la Caisse avance le chiffre de 15;698 sur un total de 30.243 demandes déposées. Le motif principal de rejet des demandes est l’insuffisance du nombre de jours cumulés durant la période précédant la perte de l’emploi. Pour prétendre à l’IPE, le salarié doit justifier de 780 jours de travail effectif déclarés durant les 36 derniers mois précédant la date de perte d’emploi. Il doit également remplir la condition de 260 jours de travail déclarés pendant les 12 mois précédant la perte du poste de travail. Ces deux conditions sont à l’origine de 49% des dossiers rejetés. Il faut aussi relever que 28% des demandes ont été rejetées dans la mesure où les dossiers étaient incomplets. Signalons qu’en 2018, la durée de service de cette prestation est de 5,5 mois et le montant mensuel moyen versé s’élève à 2.420 DH (le plafond indemnisé est le SMIG).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *